jeudi, 01 décembre 2016 21:17

Notre compatriote SEM Abdou Abarry nommé Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Abdou Abarry Desire Kabila Lettres CreanceNotre compatriote SEM Abdou Abarry, a été nommé, en avril 2016, Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo. Il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, S.E.M. Joseph Kabila Kabange, le 12 octobre 2016.

Notre pays vient d’enregistrer encore un important succès diplomatique, à travers la décision de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, de confier à notre compatriote S.E.M. Abdou Abarry, l’importante fonction de Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RDC.

Doctorant en droit de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), S.E.M. Abdou Abarry a occupé d’importantes fonctions au Niger, notamment :

Directeur Général chargé des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères,

Directeur général chargé de l’intégration Africaine au ministère de l’Enseignement supérieur, Conseiller à la présidence de la République, chef du protocole d’Etat.

Diplomate de carrière et jouissant d’expériences avérées, SEM Abdou Abarry fut tour à tour :

Conseiller du Niger auprès des Nations-Unis à New York de 1992 à 1997,

Ambassadeur du Niger auprès de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Grèce et de l’Islande.

Représentant permanent du Niger auprès de l’Union Européenne des CIJ, CPJ, de l’OIAC et de l’OMD.

Chef du Bureau de Liaison de l'UA auprès de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja.

Cette nouvelle nomination est un témoignage et la reconnaissance des talents de nos diplomates tant au plan régional qu’international.

Boubacar Guédé

 

Niger: retour au calme à Maradi après l’incendie d’une église samedi soir

MaradiUne église a été incendiée samedi soir à Maradi par des manifestants qui protestaient contre l’arrestation d’un chef religieux musulman. Ce dernier avait qualifié vendredi « d’anti-islam » un projet de loi du gouvernement sur l’organisation de l’exercice du culte dans le pays.
Après les violentes manifestations de samedi soir, le calme est de retour à Maradi. L’influent chef religieux cheikh Rayadoune a pu regagner son domicile après avoir passé plusieurs heures en garde à vue.
Avant sa libération, il a appelé ses fidèles au calme dans un message audio enregistré dans les locaux du commissariat de police et diffusé sur les réseaux sociaux. L’imam de la mosquée a avoué avoir été induit en erreur dans l’interprétation du projet de loi sur le culte au Niger et promis de corriger cette erreur dans son sermon de vendredi prochain, jour de la grande prière.
Avec le gouverneur de la région de Maradi, il s’est présenté dans les locaux de l’église saccagée et brûlée par les manifestants pour présenter, rapporte-t-on, ses excuses publiques aux chrétiens.
Cette mauvaise interprétation du projet de loi a eu pour conséquence des dégâts importants et la résurgence de l’intolérance religieuse. Les manifestants s’en sont pris à des lieux de culte chrétiens. L’église des Assemblées de Dieu a été totalement brûlée dans le quartier Zaria. Dans un autre secteur, c’est l’église Vie abondante qui a connu un début de saccage.
Au total, 178 manifestants ont été interpellés. Ils répondront de leurs actes, assure une source proche du gouvernorat de Maradi. La police de son côté tente de savoir qui a pu manipuler les religieux et dans quel but.

Lire la suite

Rencontre des Premières Dames de la CEDEAO sur la lutte contre le mariage d’enfants et la promotion de la scolarisation de la jeune fille en Afrique de l’Ouest

rUne Rencontre des Premières Dames de la CEDEAO sur la lutte contre le mariage d’enfants et la promotion de la scolarisation de la jeune fille en Afrique de l’Ouest sera organisée le 07 juillet 2019, en marge du 33eme sommet de l’union africaine

C’est la Fondation « TATTALI-IYALI » de la Première Dame de la République du Niger, Docteur LALLA MALIKA ISSOUFOU, de concert avec le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, et celui en charge de l’éducation primaire de l’alphabétisation et la promotion de la langue avec le soutien de la Commission des Affaires Sociales et du Genre de la CEDEAO, de l’UNFPA ,Plan International, , ONU FEMMES, PNUD et UNICEF, Word Vision qui vont organiser cette rencontre avec les quinze (15 ) Premières Dames en présence des Chefs d’ Etats en marge de la 33 Emme sommet de l’Union africaine en vue de renforcer le plaidoyer pour la « lutte contre le mariage d’enfants et la promotion de la scolarisation de la jeune fille en Afrique de l’Ouest ».

L’objectif principal de cette rencontre est de renforcer l’engagement des Premières Dames en faveur de l’élimination du mariage des enfants et la promotion de la scolarisation de la jeune fille ; et obtenir une Déclaration Solennelle des Premières Dames pour mettre fin au mariage d’enfants et promouvoir l’éducation pour toutes les filles.

La rencontre de Niamey fera suite à l’événement spécial organisé par la même Fondation TattalyIyali en marge de la 73è session de l'Assemblée Générale des Nations Unies, sur les meilleures pratiques et les interventions communautaires visant à réduire le mariage des enfants et à promouvoir le bien-être des femmes et des filles.

Cet évènement a aussi été un podium pour montrer aux principaux donateurs l’impact de leurs contributions dans ces domaines et de susciter l’engagement de nouveaux donateurs. En effet, au Niger des efforts ont été réalisés à travers l’adoption de la loi sur la Santé de la Reproduction, du Décret et de l’arrêté portant Protection, Soutien et Accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité ; la mise en œuvre de plusieurs approches communautaires en vue de la réduction du mariage d’enfants, la mise en place d’un cadre de concertation ,d’un plan stratégique national 2019/2021,pour lutter contre le mariage d’ Enfants et d’ une Plateforme de lutte contre le mariage d’Enfant animée par la société civile et le Ministère de la promotion de la Femme et de la protection de l’Enfant .

Lire la suite

Centre d’Eveil et de Réinsertion (CER) « le Pélican » : Prise en charge sur les plans psychomoteur, psychoaffectif et relationnel des enfants

eCréé en 2001 à l’initiative du Dr Kangaye Sadou et d’autres personnes intéressées, à l’insertion des enfants et des adolescents présentant une déficience intellectuelle avec ou sans déficience associées, le centre a son siège au quartier plateau à côté de l’hôtel la concorde. Spécialisé dans l’éveil psychomoteur, psychoaffectif et relationnel, le « Pélican » a pour objectif de permettre à l’enfant ou l’adolescent d’acquérir des compétences liées à la connaissance, à la communication, à la motricité, à la scolarisation et à la vie communautaire. Depuis sa création, le centre a accueilli plusieurs dizaines d’enfants et adolescents en difficulté de croissance, de motricité et de déficience intellectuelle. A titre d’exemple, le centre a accueilli respectivement en 2001-2003 quatre (4) enfants, en 2004-2005 neuf enfants, en 2005-2006 vingt (20) enfants, jusqu’en 2017 où le nombre a connu une augmentation jusqu’à 23, comprenant 5 filles et 18 garçons, dont la tanche d’âge est comprise entre 4 et 19 ans.

Le « Pélican » était géré par une équipe composée d’un personnel permanent et d’un personnel vacataire et bénévole. Le personnel permanent est composé d’un directeur qui est le premier responsable du centre, d’une institutrice chargée de la scolarisation, de deux assistants, d’une cuisinière et d’un gardien. Quant au personnel vacataire et bénévole, il est composé des psychologues cliniciens, d’un doctorant psychologue, chargé d’éducation physique et sportive, des étudiants stagiaires en master de l’Université Abdou Moumouni de Niamey et des bonnes volontés.

Aujourd’hui par manque de moyens, seul le directeur M. Amadou Oueta et quelques bénévoles dont un doctarant, M. Douka Aboubacar continuent à donner et à consacrer leur temps au profit de ces enfants, qui en ont tant besoin.  

Les actions pédagogiques proposées aux enfants répond à un principe directeur : proposer à l’enfant un cheminement individualisé et progressif tenant compte de ses caractéristiques et son rythme d’apprentissage ; organiser les services de façon à ce qu’ils répondent aux besoins de l’enfant en matière d’éducation, de bien être et de soins ; coordonner les services de façon à permettre au divers partenaires de la communauté éducative de s’impliquer dans la démarche d’apprentissage et d’y participer véritablement ; s’assurer d’une mise en application véritable par divers acteurs des principes fondamentaux de l’action éducative exercée auprès des enfants ayant une déficience intellectuelle avec ou sans déficiences associées ; procéder à une planification prenant en considération toutes les dimensions de l’enfant et enfin s’assurer que les interventions respectent l’âge chronologique de l’enfant.

Lire la suite

Niamey/Opération de salubrité : Les structures des femmes apportent leur contribution à l’Agence UA19

Niamey/Opération de salubrité : Les structures des femmes apportent leur contribution à l’Agence UA19Pour contribuer à l’assainissement de la ville de Niamey en prélude à la conférence de l’Union Africain UA19 qui se tiendra dans la capitale en juillet 2019, des femmes issues de plusieurs organisations féminines notamment la CONGAFEN, Mata Masu Dubara, Kassey ainsi que les femmes policières, se sont mobilisées massivement pour apporter leur contribution au Comité de l’Assainissement et de la Salubrité de l’Agence UA 19 à travers une opération dite « tasse tasse ». C’est la ministre de la population, Dr Amadou Maiga Aissata qui a procédé le 9 juin dernier à la place de la concertation, au lancement de cette opération de salubrité en présence du gouverneur de Niamey, du président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey.

Elles étaient nombreuses à se mobiliser dans les différents quartiers, les grands carrefours de la capitale, munies des balais, des pelles et des brouettes pour cette opération de salubrité. Pour rappel, le comité de l’assainissement et de salubrité de l’Agence UA 19 initie chaque dimanche une opération de salubrité qui vise le   désencombrement des rues, le balayage et aussi l’embellissement de la ville de Niamey.

Lors du lancement de cette opération de salubrité, la ministre de la Population s’est réjouie de cette initiative. « Aujourd’hui, les différentes structures des femmes dont des structures comme CONGAFEN, Mata Masu Dubara et Kassey sont massivement sorties pour apporter leur appui à l’opération de salubrité de la Ville de Niamey », déclaré Dr Amadou Maiga Aissata. Aussi, elle a souligné l’importance de la salubrité en Islam, qui permet également non seulement de vivre dans un cadre agréable et aussi de prévenir beaucoup de maladies.

Pour la présidente de la CONGAFEN, Mme Kako Fatouma, ce genre d’activités est une bonne initiative.

« Déjà au niveau de notre structure, nous avons dénommé notre slogan une femme un balai et nous avons déjà balayé dans les maisons, dans les rues et Incha Allah ça va continuer au-delà de Niamey, jusqu’au niveau régional parce que nous avons des antennes qui vont elles aussi s’y mettre pour que le Niger soit très propre ». La ministre de la Population a lancé un appel à toute la population pour qu’elle s’engage afin d’avoir un environnement sain, agréable et durable.

Yacine Hassane

11 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org

 

Lire la suite

UA Niger 2019 : La ville de Niamey continue ses toilettes en attendant ses hôtes

Niamey Proprete UA 2019Des organisations féminines appuyées par la police nationale  ont participé ce dimanche à une opération de salubrité dans la ville de Niamey en prélude au sommet de l’UA qu’accueille la capitale nigérienne en juillet prochain.
La Ministre de la population Mme Amadou Maïga Aïssata a supervisé  cette activité en présence du Président du conseil de ville de Niamey Moctar Mamoudou, du gouverneur de la région  Monsieur Issaka Assane Karanta.
En lançant l’opération, la Ministre de la population, Mme Amadou Maïga Aïssata a affirmé que ‘’aujourd’hui toutes les femmes ont décidé de sortir pour apporter leur appui à la salubrité de la ville de Niamey’’.
‘’ Comme vous le savez la salubrité même en islam, on dit que c’est 50% de la foi, et la salubrité également permet non seulement de vivre dans un cadre agréable et lutter contre beaucoup de maladies’’ a-t-elle poursuivi.
‘’Nous encourageons les femmes à continuer à rendre la ville de Niamey propre’’,  a lancé Mme Amadou Maïga Aïssata à l’endroit des femmes.
Après cette cérémonie la délégation a organisé une visite, avec la presse, sur les différents sites retenus pour cette opération. Il s’agit du Centre Nigérien de Promotion Touristique (CNPT), les sites des ronds-points Eglise, Ecole Canada, , Wadata, Gadafawa et de celui du Maourey.

Lire la suite



23 novembre 2016
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le samedi, 03 décembre 2016 01:02