Forfait Albarka

jeudi, 01 décembre 2016 21:17

Notre compatriote SEM Abdou Abarry nommé Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Abdou Abarry Desire Kabila Lettres CreanceNotre compatriote SEM Abdou Abarry, a été nommé, en avril 2016, Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo. Il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, S.E.M. Joseph Kabila Kabange, le 12 octobre 2016.

Notre pays vient d’enregistrer encore un important succès diplomatique, à travers la décision de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, de confier à notre compatriote S.E.M. Abdou Abarry, l’importante fonction de Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RDC.

Doctorant en droit de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), S.E.M. Abdou Abarry a occupé d’importantes fonctions au Niger, notamment :

Directeur Général chargé des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères,

Directeur général chargé de l’intégration Africaine au ministère de l’Enseignement supérieur, Conseiller à la présidence de la République, chef du protocole d’Etat.

Diplomate de carrière et jouissant d’expériences avérées, SEM Abdou Abarry fut tour à tour :

Conseiller du Niger auprès des Nations-Unis à New York de 1992 à 1997,

Ambassadeur du Niger auprès de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Grèce et de l’Islande.

Représentant permanent du Niger auprès de l’Union Européenne des CIJ, CPJ, de l’OIAC et de l’OMD.

Chef du Bureau de Liaison de l'UA auprès de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja.

Cette nouvelle nomination est un témoignage et la reconnaissance des talents de nos diplomates tant au plan régional qu’international.

Boubacar Guédé

 

Prestation de serment à la Cour d’Appel de Niamey : Deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) prêtent serment

Le président de la Cour d’Appel de Niamey, M. Gayakoye Abdourahamane Sabi a présidé, hier matin à ladite Cour, la cérémonie de prestation de serment de deux membres du Conseil National pour la Régulation des Télécommunications et de la Poste (CNRTP) à savoir M. Boubacar Sabo et Tahirou Garka Ibrahim, désigné au titre de la Présidence de la République. C’était en présence de la présidente du Conseil d’Administration de l’ARTP et de plusieurs invités.

Cette prestation de serment est une prescription de la Loi nigérienne qui fait obligation aux membres du CNRTP de prêter serment avant la prise de leur fonction. À l’entame de la cérémonie, le président de la Cour d’Appel M. Gayakoye Abdourahamane Sabi a demandé au procureur général près de la Cour d’Appel de lire les textes portant sur la nomination de ces deux membres du CNRTP. Le président ainsi que le procureur ont aussi prodigué des sages conseils à ces membres sur la mission dont ils sont investis. M. Gayakoye Abdourahamane Sabi a ensuite prononcé la formule consacrée de serment et à l’appel de leur nom, chacun des deux membres a levé sa main droite prêtant ainsi serment.

Après cette cérémonie, le président de la Cour d’Appel a pris acte de leur serment et les a renvoyés à l’exercice de leur fonction. «Nous mesurons tous le poids de la charge qui pèse sur nous d’autant plus qu’il s’agit pour nous, conformément à la loi, de veiller à la sauvegarde de l’intérêt aussi bien de l’Etat, des consommateurs que des opérateurs de la téléphonie et de la poste», a déclaré M. Boubacar Sabo après avoir prêté serment. M. Boubacar Sabo et Tahirou Garka Ibrahim ont par ailleurs promis de donner le meilleur d’eux-mêmes afin que la mission qui leurs a été confiée durant les deux années à venir puisse être accomplie dans le respect strict de la Loi et règlement de la République en matière des télécommunications et de la poste.

Aïchatou Hamma Wakasso

21 novembre 2017
Source : http://lesahel.org/

Lire la suite

Circulation routière au niger : 4358 personnes tuées en 5 ans

Image d'illustrationImage d'illustration

La circulation routière tue au Niger. Elle cause plus de victimes que plusieurs maladies. Quelles sont les principales causes de la circulation routière ? Comment faire pour circonscrire le mal ?

Entre 2012 et 2016, les accidents de la circulation routière au causé la mort de 4358 personnes battant le record de plusieurs épidémies déclarées dans la même période. Et malheureusement, la tendance n’est pas à la diminution des accidents de circulation en dépit de nombreuses mesures prises pour protéger les voyageurs et les transporteurs. Si par exemple, entre 2012 et 2014, on note une chute du nombre d’accidents de la route (8259 en 2012 ; 6358 en 2013 ; 5654 en 2014), à partir de 2015, c’est la remontée des chiffres (5827 en 2015 ; 6718 en 2016). Sur la période 2012- 2016, le plus grand nombre de morts est enregistré en 2015 (990 personnes tuées) et l’année 2016 affiche le palier le plus haut des blessés graves (3593). Comme quoi, les mesures et actions engagées par les pouvoirs publics pour diminuer le nombre d’accidents n’ont pas produit les effets escomptés. Quelles sont les causes de la circulation routière au Niger. Il y a l’état défectueux du réseau routier qui laisse à désirer, même si sur ce plan, les citoyens reconnaissent des gros efforts consentis ces dernières années en matière de réalisation d’infrastructures routières. L’imprudence des conducteurs, le non- respect du code routier et la vitesse sont le plus souvent cités lors des accidents de la route. Comment faut-il faire pour circonscrire le mal. Il faut aller à une véritable réforme dans la délivrance du permis de conduire, pensent de nombreux citoyens. « Moi je pense qu’il faut aller à l’adoption du permis à points » ; Dixit un policier de la circulation qui a requis l’anonymat. Selon lui, l’adoption d’une telle mesure a pour avantage de ne pas faire du permis un document acquis une fois pour toute dans la vie et de châtier les conducteurs récidivistes dans la violation du code de la route. Permis à points ou pas, il ne se passe pas un accident grave sans qu’on n’indexe les services en charge de la délivrance du permis de conduire. Comme quoi le processus de son obtention est très critiqué.

Accidents Circulation Niger
Oumarou Kané

21 novembre 2017
Source : La Nation

Lire la suite

Communiqué de presse de l’Agence UA Niger 2019 : Une cité de 44 villas pour un total de 176 chambres meublées pour l’hébergement des hôtes du Sommet de l’UA

Signature convention partenariat Societe immobiliere FUTURA SA 1Signature d’une convention de partenariat avec la Société immobilière FUTURA SA pour la construction d’un complexe immobilier à Niamey ce jeudi 16 novembre 2017 dans la salle de réunion de l’Agence UA Niger 2019. Cette convention a été signée par le ministre du Domaine et de de l’Habitat, M. Maman Waziri, le Directeur Général de l’Agence UA Niger 2019, Ministre­Conseiller du Président de la République, M. Mohamed Saidil Moctar, et la Directrice générale de la Société FUTURA SA, Mme Zada Hamsa, porteuse du projet.

Cette signature a été marquée par deux al­ locutions : celle de la Directrice Générale de la so­ciété FUTURA SA et l’inter­vention du Chef du département infrastructures de l’Agence, le Lieutenant­ colonel Mamoudou Amadou Bondabou.

Madame Zada Hamsa a in­ formé les médias que sa jeune société de droit Nigérien a décidé de construire, grâce à un financement de la SONIBANK, un complexe im­ mobilier doté de toutes les caractéristiques de sécurité et de confort. C’est une cité de 44 villas, toutes de 4 chambres soit un total de 176 chambres qui seront meu­blées par la société sis à Ga­bagoura sur la route de Goudel­ Tondibia. Elles seront mises à la disposition de l’Agence UA Niger 2019 pour assurer l’hébergement des hôtes du Sommet et seront revendues après la Confé­rence.

Prenant la parole à son tour, le Chef du département in­frastructures de l’Agence UA Niger 2019, s’est réjoui du fait de la construction de ce complexe qui emploiera envi­ron 300 nigériens. Un projet qui est le fruit de l’engage­ment de l’Agence UA Niger 2019 d’accompagner les par­tenaires privés dans la construction des infrastruc­tures pouvant être mises à sa disposition pour l’héberge­ ment des hôtes du Sommet. Ce projet contribue égale­ment au renforcement de la capacité de la ville de Nia­mey en matière de loge­ments d’un très bon standing et répond au souci de l’agence qui envisage la préparation de la dite confé­rence en faisant recours aux partenaires privés.

Il est à noter que la pose de la première pierre de la Rési­dence FUTURA interviendra incessamment et le com­plexe sera livré au plus tard le 31 mai 2019.

Lire la Vidéo du Communiqué de presse de l’Agence UA Niger 2019

demo
 
 FCommuniqué de presse de l’Agence UA Niger 2019 : Une cité de 44 villas pour un total de 176 chambres meublées pour l’hébergement des hôtes du Sommet de l’UA

20 novembre 2017

Source : http://lesahel.org

Lire la suite

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC

Nécrologie : Décès, hier à Paris, de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du CESOC Nous venons d'apprendre , avec une profonde tristesse, le décès de M. Moussa Moumouni Djermakoye, président du Conseil Economique et Social (CESOC), également président de l'Alliance Nigérienne Pour la Démocratie et le Progrès (ANDP Zaman Lahiya) ; décès survenu, hier en fin d'après-midi, à Paris, en France, des suites d'une maladie.

Onep

 

Lire la suite

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l’Internet 3G TURBO

Abdou Harouna 3G TurboLa compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l’Internet 3G qui fournit l’Internet Haut débit. L’annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d’une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d’abonnés de la Nigérienne des Télécommunications intervient seulement quelques jours après que la licence 3G lui ait été octroyée par le gouvernement à l’issue du conseil des ministres du 10 novembre. Décidément, M. Abdou Harouna et son staff n’attendaient que cela pour faire passer la potion Internet et GSM de Niger Télécoms, l’opérateur national, à la vitesse supérieure à la grande satisfaction de sa clientèle : aller à l’Internet haut débit baptisé « 3G TURBO ». Dans le point de presse, animé seulement six jours après l’octroi de la licence, le directeur général n’a pas caché sa joie pour l’attribution de cette licence.   Avec ce précieux quitus, Niger télécoms dispose désormais de quoi repartir de plus bel à la conquête du marché nigérien à armes égales avec les autres opérateurs exerçant sur le territoire national. Mais c’est aussi un moyen de consolider les acquis avec sa clientèle impatiente de naviguer en 3G TURBO et pour en acquérir une autre. Conscients que la demande des abonnés est de plus en plus pressante, l’administration de Niger Télécoms et les techniciens n’ont pas attendu la délivrance de la 3G pour commencer à se préparer a dit le directeur général. M Abdou Harouna a annoncé que les équipes sont à pied d’œuvre pour les réglages définitifs, les tests de fonctionnalité et de qualité. Car, d’ores et déjà le réseau 3G TURBO de Niger Télécoms est installé dans tous les chefs-lieux des régions ainsi que la capitale Niamey et les villes d’Arlit et de Birni N’Konni. Tout est fait pour que la 3G soit donc disponible dans toutes ces villes et alentours dès le premier jour de son lancement. Un lancement qui interviendra très bientôt a assuré le Directeur général. Ce réseau aura la meilleure qualité et la même puissance et vitesse partout où il existe. « C’est pourquoi nous avions décidé de lui donner le nom qui lui convient le plus «TURBO » » a tenu à préciser le directeur général. Pour M Abdou Harouna, Niger Télécoms est une entreprise tournée vers l’avenir qui a à cœur d’offrir à sa clientèle le meilleur service Internet.

Lire la suite



23 novembre 2016
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le samedi, 03 décembre 2016 01:02