Exposition photos couplée au lancement du concours "pour chaque enfant, un champion" : La promotion et la protection du droit de l’enfant à travers la photographie et les médias

Dans le cadre de la célébration des trente ans (30 ans) de la convention relative aux droits de l’enfant, l’UNICEF, en collaboration avec le ministère de la Communication et le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a organisé le vendredi 26 juillet dernier au CCFN Jean Rouch de Niamey, une exposition photos réalisées par 19 enfants nigériens ayant subi une formation en photographie. Cette exposition a été couplée au lancement officiel d’un concours à l’attention des médias nigériens dénommé « Pour chaque enfant un champion : nous n’avons pas besoin de superpouvoirs pour être un super champion pour les enfants ». C’est le président du CSC, Dr. Kabir Sani qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette activité.

L’exposition est dénommée « Espoirs et Perspectives ». Elle a consacré la restitution de l’atelier de formation auquel ont pris part 19 jeunes enfants nigériens venus de toutes les régions du pays. Après quelques jours de formation, les enfants scolarisés et non scolarisés se sont exprimés à travers la photographie sur plusieurs thèmes dont la vie autour du fleuve Niger ; la protection des enfants ; l’éducation des enfants talibés ; les loisirs, etc. Selon la Représentante résidente de l’UNICEF, Mme Félicité Tchibindat, le résultat des travaux réalisés par ces enfants est magnifique et impressionnant. « En 5 jours de formation, ces jeunes ont appris l’art de manipuler l’appareil photo. Ils sont allés dans leurs quotidiens prendre des photos qui nous parlent, qui nous disent leurs quotidiens. Des photos qui nous disent, comment ils (les enfants) voient le Niger d’aujourd’hui» a dit la Représentante résidente de l’UNICEF, Mme Félicité Tchibindat.

S’agissant du concours intitulé "Pour chaque enfant un champion" qui mettra en lice les hommes de la presse nigérienne (journalistes, chroniqueurs producteurs, animateur de la télévisons et ou de la radio, de la presse écrite, de la presse en ligne) les thèmes qui seront abordés par les candidats doivent être en rapport avec la promotion et la protection des droits de l’enfant. Ce concours a pour but de promouvoir le droit de l’enfant et de professionnaliser les journalistes.

En procédant au lancement du concours le président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Dr. Kabir Sani a rappelé que le CSC est chargé de promouvoir les droits de l’enfant et la protection des mineurs dans le contenu des programmes des médias. Pour accomplir cette mission, l’institution a, selon Dr. Kabir Sani, adopté une délibération déterminant les modalités de protection de l’enfance, de l’adolescence dans la programmation des émissions diffusées par les médias audiovisuels publics et privés. « En plus de cet aspect, toutes les études relatives à la communication ont amplement démontré que les médias représentent un allié de taille pour la promotion des droits de l’enfant au Niger. Ils ont une influence considérable dans la société. Les médias peuvent d’un côté partager les bonnes initiatives et exemples menés en faveur des enfants, éduquer la population et de l’autre côté dénoncer les violations des droits dont les enfants sont victimes», a déclaré Dr. Kabir Sani.  

Le concours portera sur les œuvres réalisées entre le 1er janvier et le 31 octobre 2019. Les critères de sélection des œuvres vont porter selon les organisateurs, sur la qualité des portraits et du plaidoyer mené en faveur des enfants. Les œuvres peuvent être, des articles publiés en ligne (pour la presse en ligne), un dossier de presse, un reportage sur les enfants, un article, chronique, animation, etc. La date limite de soumission des œuvre est prévue pour le 31 octobre 2019 à 12h. Les candidats doivent faire parvenir leurs œuvres au bureau de l’UNICEF à Niamey.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley

1er août 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Culture