Lancement de la 12ème édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) : Hadjia Aissata Issoufou parraine l’évènement

Initié en 1998 dans les dunes du Tiguidit, le Niger, en marge du 33ème Sommet de l’Union Africaine, accueille aujourd’hui la 12ème édition du Festival International de la Mode Africaine avec pour thème : ’’Industrie et créativité, une nouvelle dynamique vers l’intégration africaine’’. Cette édition regroupant plusieurs nationalités s’inscrit notamment dans le cadre des évènements dudit Sommet. La cérémonie a été parrainée par la Première Dame, présidente de la fondation ‘Guri Vie Meilleure’ Hadjia Aissata Issoufou à la Blue Zone. C’était en présence du ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M.Assoumana Mallam Issa, du Directeur général de l’Agence UA, M.Saidil Moctar, des ambassadeurs et de plusieurs invités de marque.

C’est sur les notes de l’hymne du Fima que s’est ouverte cette 12ème édition suivi d’un film qui, en quelques minutes, a relaté toute l’histoire du FIMA, de sa première édition en 1998 à aujourd’hui. Après cette belle présentation, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M.Assoumane Mallam Issa a d’abord remercié le gouverneur de la ville de Niamey pour sa disponibilité et pour pour son soutien indéfectible pour le bon déroulement des activités culturelles. Il a également adressé toute sa reconnaissance au Président de la République qui a fait en sorte que le 33ème Sommet, perçu comme Sommet de la ZLECAF, devienne finalement le sommet de la culture. Car, indique-t-il, il a fait de la culture un pilier principal de la politique gouvernementale. « Je confirme que c’est vraiment le sommet de la culture parce que, avec tout ce que nous avons fait pendant ces quatre (4) jours qui restent, chacun des arrondissements de la ville de Niamey sera animé, des concerts géants seront organisés». Ensuite, il affirme que le thème retenu pour cette édition est un thème intégrateur et actuel pour l’Afrique. Cette Afrique qui, comme le dit souvent le Président de la République Son Excellence Mahamadou Issoufou, « lorsque je regarde la carte d’Afrique avec les différentes couleurs des pays, j’ai le cœur brisé parce qu’elle reflète l’image d’un miroir brisé». Ainsi, c’est cette Afrique qui cherche à unifier la vision de son miroir que le Président de la République est entrain de rassembler à Niamey. Cette Afrique se base sur sa culture, sur l’engagement de ces chefs d’Etats pour définitivement rompre avec la division et concrétiser l’intégration et son développement industriel. Le FIMA est un facteur d’intégration et, à travers ce thème, il vient concrétiser ce voeu du Président de la République.

Auparavant, le Directeur Général de l’Agence UA a soutenu qu’aujourd’hui, ils entament l’avant-dernière étape du sommet : le lancement du FIMA qui, parallèlement, se fait au moment où la réunion du conseil exécutif de l’UA regroupant 55 ministres des affaires étrangères de l’Afrique se tient au palais des congrès. Il a vivement salué l’initiative du promoteur Alphadi qui, selon lui, rehausse l’éclat de ce grand rendez- vous continental.

Pour sa part le fondateur du Festival International de la Mode Africaine (FIMA), Seidinaly SidAhmed s’est dit fier d’être parrainé par la Première Dame du Niger Hadjia Aissata Issoufou avant de souligner que cette édition est une édition spéciale en prélude au sommet des chefs d’Etats de l’Union Africaine.

Pour rappel, le FIMA est un festival qui se tient tous les deux ans mais spécialement pour le sommet de l’union africaine, ils ont pris l’engagement d’organiser une édition spéciale en moins d’un an afin d’appuyer ce sommet. C’est dans cette optique qu’ils ont réuni plusieurs pays d’Afrique pour une conformité avec le sommet de l’Union Africain. Après les discours, place fut faite à un défilé des participants de différents pays, presque tous habillés en tenues purement traditionnelles.

Tagou Rahila

05 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer