Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

CULTURE.

cure_saleeLe Premier ministre, Chef de gouvernement, M. Brigi Rafini, a présidé, samedi dernier à Ingall, la cérémonie d’ouverture de la Cure Salée 2011. Cette rencontre des principaux acteurs du monde pastoral nigérien, a enregistré la présence des membres du gouvernement, des autorités politiques, militaires et
cure_saleeC’est aujourd’hui qu’Ingall renoue avec la cure salée après le succès de l’édition 2010. Ainsi donc, depuis plusieurs semaines, le village s’est couvert de ses plus belles parures afin d’accueillir ses hôtes. Les festivités ont été prévues du 16 au 18 septembre 2011 autour du thème :
dimanche, 11 septembre 2011 20:06

Ingall renoue avec la cure salée

Ingall_cure_salee_2011Ingall renoue avec la cure salée C'est officiel. La localité d'Ingall (Agadez) va vibrer au rythme des festivités de la cure salée du 15 au 17 septembre prochains. Cette grande rencontre séculaire d'éleveurs en provenance de plusieurs
Notre pays dispose de chanteurs traditionnels de renom qui ont beaucoup marqué les mélomanes. C’est le cas de Boukary Bazanfaré, plus connu sous son nom d’artiste de « Aragouza Maï baban gaba » qui veut dire « aragouza à la large poitrine». Aujourd’hui, âgé d’une soixantaine d’années, marié à trois (3) femmes et père de trois (3) filles, il n’a encore rien perdu de son talent.
L’initiative d’un statut de l’artiste au Niger intervient dans un contexte où l’interprète se révèle plus important que le créateur. La majorité des acteurs du secteur se réclament Artiste. S’affirmer comme tel suppose qu’on est auteur d’au moins d’une œuvre de l’esprit, d’un genre ou d’un style original. Certes l’adoption d’un
FIMA-2007La 8ème édition du Festival international de la mode africaine (FIMA) aura lieu du23 au 27 novembre 2011 à Niamey, a annoncé mercredi son promoteur,Alphadi, lors d’une conférence de presse,tenue à l’Hôtel Gawèye. Les festivités de cette 8ème édition se dérouleront dans la communauté urbaine de Niamey et le grand défilé de
Le monde de la presse nationale a perdu, le 6 juillet 2011, une de ses plus grandes voix radiophoniques, un journaliste dévoué à son métier : Issaka Arzika Mamadou. Ils étaient nombreux, les parents, amis et connaissances, les illustres personnalités dont le ministre en charge de la Communication, M. Salifou Labo Bouché, ainsi que les responsables et les confrères de la presse publique et privée, qui l’ont accompagné, hier dans l’après-midi, jusqu’à sa dernière demeure pour lui rendre un dernier hommage. Beaucoup avaient le cœur déchiré, les yeux emplis de larmes.
Moustapha_Allassane
Le légendaire
Moustapha Alassane
Le légendaire Moustapha Alassane, auteur du premier film d’animation d’Afrique sub-saharienne est de retour au pays, après avoir séjourné en Allemagne et en Espagne d’où il revient avec un trophée. En effet, le « vieux » Moustapha a participé au Festival de Cinéma Africain de Tarifa (FCAT) du 11 au 19 juin, et dont c’est la huitième édition.
Le ministre de la Jeunesse, des sports et de la Culture, M. Hassane Kounou, a procédé vendredi dernier, au Centre culturel franco-nigérien/Jean Rouch de Niamey, au lancement du fonds indépendant d’appui à l’image. La cérémonie s’est déroulée notamment en présence de l’ambassadeur de France au Niger, M. Alain Holleville, du Conseiller de Coopération d’Action
Plaisenterie_Fin_2011La 4ème édition du mois de la parenté à plaisanterie a pris fin jeudi soir, au centre culturel Oumarou Ganda de Niamey, avec la délibération des résultats des compétitions de chants et théâtres  entrant dans le cadre de cette rencontre du fou rire. La cérémonie de la clôture s’est déroulée en présence du ministre en charge de la culture, de plusieurs personnalités, et d’un public venu nombreux.

«... à tous que le seul et unique gagnant du mois de l’expression de la parenté à plaisanterie, c’est le Niger, un Niger uni et  prospère, un Niger que nous souhaitons de paix, et de cohésion sociale», le ministre Hassane Kounou

Page 15 sur 30