Annonce

Lack of access rights - File '/images/Journee-Culturelle-Nigero-Suisse-04.jpg'

CULTURE.

Elhadj Taya Commemoration decesL’ambiance était au recueillement, mais aussi à la fête hier après midi au Centre de Formation et de Promotion Musicales (CFPM) Taya. À l’initiative du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, des artistes nigériens, des membres de la famille et amis de l’artiste Mai Manga Taya dit ElhadjTaya décédé le 23 Août 1988, étaient dans ce centre qui porte son nom pour lui rendre hommage.

«Mama Kiota», surnom d’une femme bien connue de la communauté musulmane au-delà du Niger, est le titre du film à caractère biographique qui a été projeté le 13 Août dernier à l’Académie des arts de Niamey (ACAM). «Mama kiota », est le surnom de Seyda OumalKhairi Ibrahim Niasse épouse du défunt Cheikh Aboubakar Hassoumi Kiota, une figure de renommée dans la communauté musulmane, surtout au sein de la Tariqa Tidjaniya dont il a fait de la localité de   Kiota au Niger, un des grands foyers.

Journee Culturelle Nigero Suisse 04

Le 6 août 2016, s’est tenu à Buchillon (Canton de Vaud, Suisse) la première édition de la Journée Culturelle nigéro-suisse, co-organisée par l’Association des Ressortissants Nigériens en Suisse (ARNS) et l’Association Suisse Agro-Sans Frontière (ASF). Cette manifestation a bénéficié de l’appui administratif et financier de la Mission Permanente du Niger auprès de la confédération helvétique.

  • Cette manifestation a vu la participation de l’équipe complète de l’Ambassade du Niger en Suisse conduite par S.E. Fatima Siddikou. Des délégations sont aussi venues des villles françaises voisines de la Suisse, de Besançon, de Paris et de Saarbrucken (Allemagne). Participation également de l’association Suisse Niger, du Centre d'information et de promotion de l'image d'une Nouvelle Afrique (CIPINA) et de l’Association  au coeur du Niger.

La Région de Zinder se prépare à accueillir, en Octobre prochain, la 4ème Edition du Festival des Arts traditionnels et contemporains du Niger communément appelé Festival Saduwa initié depuis 2013 par l’association NEMA qui œuvre activement pour la promotion de la culture et pour la réhabilitation de l’image de la deuxième ville du Niger a annoncé le Directeur Régional de la culture des Arts et loisirs.

Mamman Sani Musique NigerMamman Sani est une sorte de légende au Niger, où sa musique sert d'indicatif entre les émissions de la radio et de la télévision nationales ou à meubler les temps morts à l'antenne, mais la force de son orgue lancinant a fini par dépasser les frontières.

 

Ce musicien autodidacte, qui n'avait jusqu'à récemment enregistré qu'un seul album, sur cassette en 1981, travaille désormais en studio au Ghana à la sortie d'une oeuvre intégrale qui devrait compter des dizaines d'albums.

 

C'est précisément cette vieille cassette qui a permis de redécouvrir l'artiste. Sani a en effet passé sa vie professionnelle à exercer le métier de professeur, avant d'être détaché à l'Unesco, sans jamais vivre de son art "à l'exception de quelques cachets souvent minables", dit-il.

Lepagne Moussa Hamadou DjingareyC’est l’un des rares festivals au monde qui donne à voir des films africains : Écrans Noirs à Yaoundé, au Cameroun. Un rendez-vous qui dure jusqu’au 23 juillet et où les réalisateurs s’emparent de sujets qui concernent le continent africain. Moussa Hamadou Djingarey y présente un film nigérien bouleversant, Le Pagne, ou la confession de Mariama, jeune fille victime d’excision.

« Mon enfant, si tu lis mon message sur ce pagne, c’est que tu as atteint ta maturité. Donc, tu as le droit de connaître toute la vérité. » Le Pagne, c'est la confession de Mariama, jeune fille victime d'excision, puis violée en allant chercher du bois. Le Pagne, c'est le tissu sur lequel Mariama écrit sa vie, pour son enfant à naitre. Le Pagne, c'est le film d'un réalisateur, Moussa Hamadou Djingarey, qui bouscule les traditions.

Arene Theatre NigerLa Compagnie Arène Théâtre a organisé, vendredi dernier au Centre culturel franco nigérien Jean Rouch de (CCFN/JR) de Niamey, une conférence de presse pour annoncer la reprise du spectacle « Assises citoyennes » à l’intérieur du pays. L’objectif de cette conférence de presse, c’est d’informer l’opinion en général, mais les populations de Mardi, de Zinder, d’Agadez et de Tahoua de la tenue très prochaine dans leurs localités, de ce spectacle nouveau dans l’art dramatique. C’est le staff de cette compagnie, avec en tête M. Aboubacary Bétodji dit Béto Directeur Artistique, M. Affocou ERIC Secrétaire Général et Mme Nana Kadidjatou Abdou Administratrice, qui ont animé cette conférence de presse en présence de plusieurs artistes et amateurs du théâtre.

Hawan Kaho Niger 2016Les populations de Maradi ont célébré la fin du Ramadan par le traditionnel ‘’Hawan Kaho’’.

Cette année encore les populations de Maradi ont vibré la veille de la fête de Ramadan à une tradition bien ancrée dans les us et coutumes de la région. Il s’agit du spectacle dénommé ‘’Hawan Kaho’’ une sorte de rodéo à la nigérienne. Pratiqué depuis la nuit des temps par les bouchers, le ‘’Hawan Kaho’’ consiste a attiré un taureau vers soi à travers de grands gestes des mains et bras en vue de l’affronter et de pouvoir monter sur ces cornes. Un exercice dangereux qui demande beaucoup de savoir et de savoir-être de la part de son pratiquant mais surtout une préparation mystique et de sacrifice.

Assoumana Malam IssaLe Ministre Assoumana Malam Issa a décliné au cours d’un entretien à Télé-Sahel les grandes lignes de la mise en pratique du concept de politique culturelle ce dimanche 27 juin 2016. Ce qui, au début apparait dans les esprits flou pour ne pas dire utopique, se précise lentement. On peut retenir, entre autres axes prioritaires, la promotion des valeurs culturelles, la modernisation sociale et politique, la qualité du service publique, la créativité artistique et culturelle, une diplomatie culturelle qui servira de socle à améliorer l’image du Niger à l’extérieur… Globalement, on retient que l’année 2016-2017 sera consacrée à l’élaboration d’une stratégie globale, le dialogue interreligieux et la reconnaissance des acteurs culturels.

Aicha Elhadj MackyLe Niger était sur les premières marches de la 12ème édition de l’Africa Movie Academy Awards (AMAA) le 11 juin dernier à Port Harcourt dans l’Etat de Rivers au Nigeria. La réalisatrice Aicha Elhadj Macky a remporté le trophée de meilleur documentaire africain de l’année 2016, avec son film ‘’L’arbre sans fruit’’, sorti cette année même. Aicha Macky était à Port Harcourt, avec deux autres Nigériens, notamment le réalisateur Moussa Hamadou Djingarey, et Beidari Hamani Yacouba, respectivement nominés pour les catégories meilleure fiction et meilleur acteur.


Onep Nigerdiaspora 2017

Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le site web
www.lesahel.ne