lundi, 05 décembre 2016 06:09

Série TV nigérienne " Délou" : Rôle et place de la femme dans une société démocratique

Rate this item
(2 votes)

Delou Serie NigerCe n’est pas une série du genre histoire « à l’eau de rose», ni vraiment de sensibilisation, mais il n’en demeure pas moins que tout en divertissant, "Délou" véhicule un message. En effet, c’est surtout de la participation citoyenne des jeunes et des femmes qu’il est question dans la série TV dont la première projection a eu lieu samedi dernier au Palais des Congrès de Niamey, sous le patronage du ministre en charge de la Renaissance Culturelle. Réalisée par Souleymane Mahamane, ce film d’une cinquantaine d’épisodes retrace le cheminement d’une femme décidée à devenir présidente, pour mettre fin à l’injustice, dont elle-même en est une victime, comme tant de citoyens ordinaires.

À en juger par les applaudissements tout au long des épisodes 25ème, 26ème et 27ème qui ont été diffusés, les spectateurs qui ont fait le déplacement du Palais des Congrès sont sortis conquis par cette coproduction d’Alternative Espace Citoyen et de l’ORTN, et semblent en redemander. Ce qui est surtout marquant dans ce film, c’est la détermination de Délou, actrice principale qui va réussir malgré tout à se faire élire présidente de son pays. Enseignante jusque là qui militait pour la cause des droits de la femme dans la société civile, Délou de son vrai nom Aminatou Issaka, s’est engagée dans la politique. C’est un incident, l’intervention de la police lors d’une marche de la société civile, qui l’a poussé à franchir le pas qui sépare la sphère de la société civile et la scène politique. « Arrêtée et battue, Délou décide de faire de la politique pour changer les choses, et se porte candidate aux prochaines élections présidentielles », ainsi se résume la trame du film. C’est l’engagement suprême, pour Délou qui a pris une décision aux allures de défis. À part quelques proches, et amis qui la soutenaient, pour réaliser son ambition, Délou a dû faire face à toutes les adversités, dont celle du redoutable «Kumurci », membre influent du bureau politique du parti au pouvoir. Elle va devoir franchir tous les obstacles qui se dressent devant elle pour réaliser son ambition et se faire élire présidente.

Série du même nom que son actrice principale, Délou est une production divertissante, qui porte un « rêve ». Délou, la femme battante, déterminée à réaliser son ambition illustre aussi dans cette série TV un peu le sens donné à son prénom, en milieu haoussa. En effet dans l’imaginaire populaire, Délou, qui signifie la cadette des garçons, est supposée être aussi endurante et courageuse, que les hommes,   auxquels elle peut se mesurer. C’est bien dans cette posture qu’on retrouve Délou, qui défie ainsi les hommes en s’aventurant sur le terrain politique jusqu’à briguer la magistrature suprême. «Ce n’est pas très ordinaire ce genre de série», relève le producteur et assistant réalisateur Abba Kiari Arimi. Mais reconnait-il, ça n’a pas été facile d’aboutir à ce résultat. «Cela a nécessité beaucoup d’engagement, de compétence. Sans beaucoup de moyens et d’expérience, nous avons pu réaliser cette première dans notre pays. Mais je pense que le résultat sera à la hauteur», ajoute Abba Kiari Arimi. Aussi, la série dont la réalisation a mobilisé plus de 200 personnes,   a révélé le talent   des actrices,   acteurs, et comédiens nigériens.

Pour le secrétaire général de l’association Alternative Espace Citoyen, M. Moussa Tchangari, la série Délou porte un rêve, celui de voir un jour la femme jouer pleinement ses rôles citoyens dans les sociétés africaines. Ce qui relève du rêve car jusque là, dans la société nigérienne et même dans les pays voisins, l’engagement politique de la femme n’a pas donné de résultat à la dimension de l’ambition de Délou, l’actrice principale qui va réussir à se faire élire présidente de son pays. «Nous osons espérer que le film soit prémonitoire, dans ce Sahel où il n’y a pas eu jusque là une femme à la tête d’un Etat», a commenté Moussa Tchangari, le secrétaire général de l’association Alternative.

Une idée qu’il partage avec le producteur et assistant réalisateur de la série, M. Abba Kiari Arimi, qui rappelle le rêve qu’on fait nourrir certains films aux Etats Unis d’Amérique et qui d’une certaine manière est devenu une réalité avec l’arrivée de Obama au pouvoir. Mais, au-delà de l’aspect militantisme qu’on peut lui attribuer,   la série Délou est de l’art. C’est en tant que tel qu’elle sera appréciée à la 25ème édition du Fespaco qui se tiendra du 25 Février au 04 Mars 2017. La version sous titrée de la série, doublée en français et anglais y a été retenue pour les compétitions dans la catégorie Série TV. D’ici là, les téléspectateurs de Télé Sahel, qui a l’exclusivité de la diffusion auront commencé à l’apprécier. Le début de sa diffusion sur la chaine publique nigérienne est prévu au mois de décembre.

Souley Moutari(onep)

05 Décembre 2016
Source : http://lesahel.org/

Last modified on lundi, 05 décembre 2016 07:16

La Palmerais Niger Pub 01

Affiche Amintchi Niger SIM Nigerdiaspora Main Botom