Forfait Albarka

dimanche, 02 novembre 2014 11:06

La marche suprême : Extrait du livre «Penser l'Afrique» de Farmo Moumouni

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Marche Burkina jeunesseVII. LA MARCHE SUPRÊME
Jeunes d’Afrique Noire
Souvenez-vous des noms initiatiques que le maître de la parole vous a révélés hier, au cours de la veillée nocturne
Jeunesse mâle, vous êtes Babemba, vous êtes Madiba
Jeunesse femelle, vous êtes Pokou, vous êtes Mangou
Entendez le crépitement des tam-tams
Écoutez le roulement des tambours
Le soleil se lève à l’horizon
Debout, jeunes gens


La voie sacrée est longue et parsemée d’écueils
Il nous faut partir avant le crépuscule
Voyez ces hommes remplis de haine qui érigent des barricades
Voyez les bouches à feu qu’ils disposent sur notre chemin
Et les fusils qu’ils pointent vers nous
Mais nous marcherons, ensemble nous marcherons
Devant nous, nous regarderons. Sans ciller, nous avancerons
Que personne ne tremble, que personne ne regrette
Que personne n’hésite, que personne ne recule
Avançons, la victoire est au bout de nos pas
Quand les balles siffleront
Quand les grenades éclateront
Et que les nôtres tomberont
Nous avancerons encore
Nous marcherons pour que leur sang versé ne soit pas inutile
Nous marcherons pour que leur mémoire héroïque continue de vivre
Hâtons le pas, jeunes d’Afrique Noire
Que personne ne craigne la mort, car nous vivrons pour la postérité
Les barricades ne résisteront pas à notre courage inébranlable
Les canons ne détruiront pas notre détermination ininflammable
Voici que les régimes iniques et tyranniques abdiquent
Voici au bout du sacrifice, la liberté, la justice et l’égalité.

Extrait du livre «Penser l'Afrique» de Farmo Moumouni

 

Source :  Nigerdiaspora.Net

 

Dernière modification le dimanche, 02 novembre 2014 12:19