Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

jeudi, 03 mars 2011 16:22

A l’heure de la Réconciliation Nationale : quel sort à réserver à Tandja et Albadé? Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Tandja_Albade_Cela fait un an, depuis le coup d’Etat du 18 février 2010, que l’ancien Président de la République Tandja Mamadou et l’ancien Ministre de l’Intérieur Albadé Abouba sont privés de liberté. Beaucoup de Nigériens ont fondé l’espoir que Tandja allait être libéré en raison d’abord des hautes fonctions qu’il a occupées et son immunité
présidentielle mais aussi de son âge ensuite. Tel ne fut pas le cas. Sa situation  va même se dégrader car il va quitter sa prison « dorée » de la Villa verte pour se retrouver dans une prison civile, en province, à quelques 50 kilomètres de la capitale.

De l’avis de nombreux observateurs de la scène politique nigérienne, la détention de Albadé s’explique mal eu égard au rôle qu’il a joué, rôle que l’on peut qualifier de secondaire, n’étant qu’un membre du gouvernement comme beaucoup d’autres qui ont été vite relaxés.   Mais ce qui est fait, est fait, a-t-on coutume de dire. Aujourd’hui que nous sommes à l’heure du bilan de la transition, le CSRD ne doit-il pas envisager la libération de ces prisonniers dans le cadre de l’atteinte de l’un de ses trois objectifs à savoir « réconcilier les Nigériens entre eux » ?  Avis.

03 mars 2011
Publié le 03 mars 2011
Source : La Source
Lu 1585 fois Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15