Forfait Albarka

Les sales draps de Christelle Jackou

Les sales draps de Christelle Jackou  Un récent audit de la banque mondiale, bailleur de fonds du projet d'autonomisation des femmes et dividende démographique (sweed ), a relevé des dé- penses inéligibles d'une soixantaine de millions de nos francs. C'est le résultat de la gestion de la ministre de la population, Mme Kaffa Christelle Jackou, et son directeur de cabinet au moment où il assurait l'intérim de la coordination du projet. C'est à dire avant le recrutement du coordonnateur actuel. Le rapport épingle aussi une dizaine de ministres dans cette gabegie. Non contente de la bonne gestion actuelle du projet par l'équipe en place, la ministre a cherché noise au coordonnateur en voulant lui denier toute signature, en décidant de le remplacer d'autorité par un intérimaire de son choix. Face au péril auquel est exposé le projet, le Premier ministre Brigi Rafini a décidé de ramener la tutelle administrative à la primature. Cela n'a pas été du goût de la ministre qui a brandi la menace de démission. Son père également, qui est ministre conseiller spécial à la présidence. Aux dernières nouvelles, la ministre faussement frondeuse, s'est ravisée pour revenir à des meilleurs sentiments. En attendant la sanction de ses patrons. D'autres irrégularités auraient été relevées. Vivement que ces ministresrépondent de leurs travers. Au nom de la bonne gouvernance prônée par le président Issoufou Mahamadou.

20 octobre 2017
Source : Le Républicain

Imprimer E-mail