Agriculture

Les conflits entre agriculteurs et éleveurs sont de plus en plus récurrents au Niger. Cette question mérite qu’on lui accorde une attention toute particulière, surtout en cette période où la campagne agricole s’installe progressivement sur toute l’étendue du territoire national. En effet, chaque année, ces conflits entre acteurs ruraux surgissent un peu partout dans le pays et causent d’énormes dégâts matériels, de perte en vies humaines et de baisse du rendement etc.

L’Agriculture et l’élevage constituent les activités économiques principales du pays. Elles occupent plus de 85% de la population au Niger et contribuent à plus de 40%, au produit intérieur brut. Cependant, malgré le nombre important de la population qui exerce ces activités, force est de constater que ces acteurs ruraux font face à d’énormes difficultés qui entravent souvent leurs activités. Il s’agit entre autres de l’absence de complémentarité et d’une vision de partenariat entre ces acteurs ruraux en terme, de production, de transformation, de conservation et de commercialisation. Ce qui du coût engendre des problèmes, au niveau de la gestion des ressources naturelles (accès aux ressources naturelles) et de l’exploitation (mise en valeur des aménagements).

Imprimer E-mail

Agriculture