Agriculture

Image d'illustrationImage d'illustrationLe Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, chargé de l’Elevage M. Mohamed Boucha a achevé sa visite de travail de cinq jours dans la région de Zinder dans le cadre du suivi et de l’évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2018 dans la région de Zinder. Il a tenu, samedi dernier, une réunion de synthèse qui a regroupé les cadres de son département ministériel, les autorités administratives et coutumières.

D’une manière générale, la campagne agricole d’hivernage 2018 a démarré au cours de la première décade du mois de Mai dans la région de Zinder. Sur 102 postes pluviométriques installés dans la région, 47 sont excédentaires, a déclaré le Ministre Mohamed Boucha qui annonce que sur les 3.378 villages agricoles, 3.357 ont réalisé les semis, soit un taux de 99,47% contre 100% à la même période de l’année dernière.

Les cultures connaissent un développement végétatif normal aussi bien pour les cultures vivrières que pour les cultures de rente. Cependant, au plan phytosanitaire, 9750ha ont été infestés par les ravageurs tandis que les traitements en cours ont concerné près de 2000 ha.

La situation alimentaire est caractérisée par la disponibilité acceptable des denrées sur les marchés où l’on relève une baisse des prix des céréales à l’exception du niébé. Cette baisse est rendue possible grâce à l’appui de l’Etat et ses partenaires au développement qui ont initié la distribution gratuite ciblée des vivres, la vente à prix modérés, le cash transfert et la mise en valeur des cultures irriguées, a laissé entendre le Ministre délégué chargé de l’Elevage.

La situation pastorale est satisfaisante en dehors de quelques foyers dont les traitements en cours permettront d’enrayer sous peu le mal. ‘’Le bon déroulement de la campagne agricole dans la région de Zinder réside de la bonne pluviométrie enregistrée d’une part et sur certaines actions menées en amont dans le cadre des préparatifs par l’Etat et ses partenaires au développement qui ont injecté au cours du premier semestre 2018 plus de 13 Milliards de FCFA dans la mise en œuvre du Programme de Renaissance Acte II volet développement rural ’’ a estimé le ministre Mohamed Boucha.

Imprimer E-mail

Agriculture