Appui à l’agriculture : La Ville de Niamey offre 23 tonnes de compost à la Chambre Régionale d’Agriculture

Le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou a procédé hier matin au siège de la Chambre Régionale d’Agriculture (CRA) de Niamey à la remise d’un don en faveur des producteurs des produits bio. Ce don est composé de 23 tonnes de compost (soit 460 sac de 50 kg). C’est le président de la Chambre Régionale de l’Agriculture de Niamey, M. Oumarou Garba qui a reçu ce don en présence de plusieurs producteurs.

En procédant à la remise de ce don, le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey a souligné qu’avec l’avènement du COVID-19, les Nigériens doivent tirer des leçons en mettant l’accent sur la production alimentaire locale. «Avec l’avènement du COVID-19, le Président de la République disait que nous devons désormais changer de paradigme, les façons de voir et les façons de faire les choses. Je crois que cela est valable pour la Ville de Niamey. Vous avez remarqué, à un moment nous étions rentrés dans l’isolement de la ville. Et très rapidement, nous avons senti le poids de cet isolement sur le plan de l’approvisionnement de la ville en produits alimentaires. Je crois que cela doit nous interpeler tous afin de réorienter et définir l’échelle pertinente de certaines actions. Je crois qu’aujourd’hui, sur la question de l’alimentation des populations urbaines, il faut absolument recadrer les choses, et pour moi l’échelle pertinente, c’est la région de Niamey. Aujourd’hui nous devons créer les conditions à l’échelle de la région de Niamey pour développer les capacités de nourrir toute la population», a estimé M. Mouctar Mamoudou. C’est dans cette logique que s’inscrivent des programmes, tels que ‘’Niamey Noman-rani’’, ‘’Niamey ville verte et fructifère’’, etc. «A travers tous ces acteurs animés de bonne volonté et de qualité professionnelle nous devons faire en sorte que la Ville de Niamey se suffise à elle-même. A partir du COVID-19 nous devons tirer des leçons, nous devons renouveler les engagements, recadrer les façons de faire et encourager les acteurs de l’Agriculture», a déclaré le président de la Délégation spéciale.

Très émus de ce geste, le président de la Chambre Régionale de l’Agriculture de Niamey, a salué l’engagement de la Ville de Niamey d’accompagner sa structure. Il a par ailleurs invité le président de la Délégation spéciale à continuer cette initiative. «La Chambre Régionale d’Agriculture de Niamey est la plus pauvre des chambres régionales. Tous les projets implantés à Niamey travaillent dans les autres régions. Nous avons seulement l’Union Européenne à travers l’Etat du Niger qui nous a aidés. La Chambre Régionale de l’Agriculture de Niamey n’a aucun partenaire de telle sorte que notre bilan est toujours en deçà de nos attentes. On souffre de manque de bureau et de partenaires. M. le président de la Délégation spéciale vous êtes notre premier partenaire. Et il ne faut pas vous fatiguer, nous allons venir tout le temps vers vous. Aujourd’hui c’est le bio qui domine partout au monde. A la Chambre d’Agriculture vous avez toutes les compétences en matière agricole. Donc M. le président vous avez tout un arsenal de professionnels où vous devez puiser toutes les informations nécessaires pour développer ce secteur», a rassuré M. Oumarou Garba.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley

28 mai 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture