Zinder/Fin de la mission d’évaluation de la campagne agricole : 97% de villages agricoles ont effectué les semis au 30 juillet 2019

Zinder/Fin de la mission d’évaluation de la campagne agricole : 97% de villages agricoles ont effectué les semis au 30 juillet 2019Le Ministre Délégué chargé de l’Elevage, M. Mohamed Boucha a achevé hier sa visite de suivi de l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et Hydraulique 2019 dans la région de Zinder. Ainsi, après un périple de cinq jours qui l’a conduit dans les dix départements de la région, le ministre Boucha a tenu hier matin une réunion de synthèse qui a regroupé les cadres centraux et régionaux relevant de son département ministériel, ceux du développement rural, les autorités administratives et coutumières, les représentants des Agences du Système des Nations-Unies, les représentants des programmes, projets, Ong, société civile et les représentants des organisations paysannes.

D’entrée de jeu, le Ministre Délégué chargé de l’Elevage a déclaré qu’au 30 Juillet 2019, sur les 3378 villages agricoles, 3275 villages que compte la région ont réalisé les semis, soit 97% contre 3374 villages à la même période de l’année passée, soit 99,9%. Au plan phytosanitaire, les principaux ennemis rencontrés sont les sautereaux, les criocères, les chenilles défoliatrices, les pucerons et les rongeurs. Mais la situation est sous contrôle a affirmé Mohamed Boucha qui indique par ailleurs que le stade dominant de l’évolution des cultures, est la montaison pour le mil et le stade le plus avancé est l’épiaison.

La situation alimentaire est caractérisée par une importante baisse des prix de céréales comparée à 2018 à la même période. Cette baisse est la résultante a-t-il expliqué de « la bonne campagne agricole enregistrée en 2018, et de l’effort du gouvernement avec l’appui des partenaires au développement à travers la vente de céréales à prix modérés, la distribution gratuite ciblée, les activités de Cash for Work, Cash transfert et Food for work ».

Sur le plan pastoral, l’installation de la campagne est globalement satisfaisante. Le stade phénologique varie de la levée avancée au tallage pour les graminées et la ramification pour les légumineuses. En outre, les points d’eau de surface ont un bon niveau de remplissage facilitant l’abreuvement des animaux. Sur le plan zoo-sanitaire, la situation est calme. Des foyers suspects de pasteurellose, de clavelée et de pleuropneumonie chez les ruminants ont été vite maitrisés.

Zinder/Fin de la mission d’évaluation de la campagne agricole : 97% de villages agricoles ont effectué les semis au 30 juillet 2019

Environ 10.084.000.000 FCFA injectés en 2019 pour le développement rural dans la région

Pour en revenir aux préparatifs de cette campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique, le gouvernement et ses partenaires ont mis à la disposition de la région 650.950 tonnes de semences toutes espèces et variétés confondues, 563,8 tonnes d’engrais, 13.800 litres de pesticides et 50 appareils de traitement portatifs. Le montant de ces réalisations s’élève à 1.005.494.166 FCFA.

Dans le cadre de la maitrise de l’eau pour l’irrigation, l’Etat a injecté 927.819.439 FCFA qui ont servi aux aménagements des petits périmètres irrigués, à la construction des puits bétonnés et des seuils d’épandage et à l’installation du réseau californien notamment.

Pour ce qui est de l’appui à l’élevage, l’Etat a appuyé la région de Zinder à hauteur d’1 Milliard 117.988.599 FCFA pour l’achat d’aliments pour bétail, la vaccination contre la péripneumonie contagieuse, la peste, la pasteurellose et la distribution des petits ruminants à 704 ménages.

Sur le plan de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du développement durable, les réalisations ont porté sur la récupération des terres dégradées, le faucardage des mares, l’empoissonnement des mares et les travaux à haute intensité de main d’œuvre. Le cout global de toutes ces opérations est de 2.258.304.923 FCFA.

Sur le plan de l’hydraulique rurale et de l’assainissement, les actions menées concernaient la construction et la réhabilitation des puits cimentés villageois et pastoraux, la mise en place des mini AEP multi villages, la réhabilitation de cinq Stations de pompage pastorales. Les populations bénéficiaires de ces réalisations sont estimées à plus de 23.000 habitants et le montant de ces réalisations s’élève à 4.774.396.475 FCFA.

« Au total, un montant, environ 10.084.000.000 FCFA ont été injectés dans la région de Zinder au cours du premier semestre 2019 par l’Etat et ses partenaires pour la mise en œuvre du Programme de Renaissance Acte II, Volet Développement rural », a précisé le ministre Mohamed Boucha.

Au cours des différentes étapes, le ministre délégué à l’Elevage a saisi l’occasion pour échanger avec les autorités administratives et coutumières, les cadres techniques régionaux et départementaux, ainsi qu’avec les populations sur des thèmes se rapportant à la sécurité des personnes et de leurs biens ; la collaboration entre la population et les forces de défense et de sécurité ; l’Initiative 3N à travers à travers trois priorités majeures définies par le Président de la République dont la scolarisation de la jeune fille à l’école jusqu’à l’âge de 19 ans ; la mise en œuvre des projets et programmes en harmonie avec les besoins des populations ; les conflits agriculteurs –éleveurs et les voies de leur prévention ; la lutte contre la fraude de carburant et le trafic illicite des stupéfiants et des armes et le reversement des recettes liées à la vente des céréales et aliments à prix modérés.

La mission a permis au ministre Délégué chargé de l’Elevage d’écouter les attentes des différentes catégories d’acteurs locaux notamment les maires, les chefs traditionnels, les populations, les organisations paysannes (agriculteurs et éleveurs) et les services techniques déconcentrés. Ces préoccupations s’articulent autour de la mise à disposition des services, de moyens de fonctionnement adéquats (agents d’encadrement, bureaux/

logements, logistiques, équipements informatiques et techniques), l’accélération du processus de la mise en place et de l’opérationnalisation de la ‘’Maison du paysan’’, le renforcement des capacités des agents et des producteurs, le renforcement des infrastructures hydrauliques, l’aménagement des périmètres irrigués et la construction des ouvrages de mobilisation des eaux dans les zones où cela est possible, la réhabilitation de la pépinière fruitière régionale de Mirriah, l’augmentation du maillage en points d’eau pastoraux, l’accélération de l’achèvement des infrastructures et ouvrages en souffrance au niveau de la région.

A toutes ces préoccupations, des pistes de solutions sont identifiées, a relevé le ministre délégué chargé de l’Elevage qui a exprimé sa profonde gratitude aux autorités administratives et coutumières ainsi qu’aux populations de Zinder pour la chaleur de l’accueil qui a été réservé à sa délégation tout au long de son périple. Il a, par la même occasion, exprimé la reconnaissance du gouvernement à tous les partenaires au développement qui l’accompagnent dans ses efforts contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

Sido Yacouba

1er août 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture