Pré-évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale 2017 : 502 villages déficitaires sur un total 3778

Au terme de sa mission de pré évaluation de la campagne agro sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Zinder, le ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Elevage Mohamed Boucha a, dans sa synthèse, donné des résultats provisoires de la campagne agricole 2017. Elle fait ressortir que dans la région de Zinder la pluviométrie 2017 est inférieure à celle de 2016. Mais, elle est bien repartie dans l’espace et dans le temps. Ce qui a favorisé un bon développement des cultures.

La situation phytosanitaire est marquée par une faible pression parasitaire 42030 ha ont été déclaré infectés contre 70960 ha en 2016. Les traitements ont couvert 29587 ha soit 70%. La situation alimentaire est caractérisée tout au long de la campagne par un approvisionnement régulier des marchés locaux et une tendance à la hausse des prix des denrées alimentaires. Pour aider à la stabilisation des prix, l’Etat et ses partenaires ont placé des denrées de base pour la vente à prix modéré de 14672 tonnes et la distribution gratuite ciblés de 4170 tonnes.

Les résultats de cette mission font aussi ressortir que sur 3778 villages agricoles, 502 villages sont déficitaire à plus de 50%, soit 15% des villages pour une population de 326 904 habitants.

S’agissant de la situation pastorale, la production fourragère laisse présager un déficit. Toutefois, des disparités existent inter et intra départements avec dans tous départements des zones à bonne production, à production moyenne et à faible production. Seul le département de Tesker à caractère totalement pastoral enregistre un important excédent fourrager.

Les points d’eau de surface (mares permanentes, semis permanentes et autres retenues) ont connu un bon niveau de remplissage jusqu’à la fin du mois d’Aout. Cependant, à partir de la première décade du mois de septembre, une baisse de leur niveau de remplissage est observée.

La situation sanitaire du cheptel est marquée par l’apparition de 357 foyers de maladies contre 509 en 2016. Tous ces foyers ont été maitrisés par des mesures préventives et curatives.

Par rapport aux mouvements et concentration des animaux des descentes d’agropasteurs regagnant leur terroir d’attache vers le sud ont été observés dans ma 3ème décade du mois de septembre, mais la majorité des transhumants reste concentrée en zone agro-pastorale, et pastorale. Les termes de l’échange, restés longtemps en défaveur de l’éleveur ont commencé à s’améliorer. Les feux de brousse constituent une menace permanente pour la production fourragère en zone pastorale et au niveau des autres zones de la région. A la date du 30 octobre 2017, 21 cas ont été déclarés au niveau des départements de Tesker, Gouré et Bélbédji avec environ 4180 hectares brulés. D’où l’appel du ministre Mohamed Boucha aux autorités administratives et coutumière de la région de Zinder pour renforcer la sensibilisation des populations et au besoin sanctionner les auteurs de feu de brousse.

Au cours de la mission de pré évaluation, des thèmes importants ont été échangés par le ministre avec les populations visités. Ils sont relatifs entre autres à :

- la lutte contre les feux de brousse ;

- le respect de la date de libération des champs ;

-la préparation à temps de la campagne des cultures irriguées ;

- la gouvernance au niveau des communes ;

- la question du changement climatique.

Le ministre a aussi rappelé les dispositions prises par le gouvernement pour assurer un bon déroulement de la campagne agro sylvo-pastorale. Dans ce cadre, la région avait bénéficié, entre autres, sur le plan agricole de:

  • 1755 tonnes de semences améliorées toutes espèces et variétés confondues mises en place par l’Etat et ses partenaires ;
  • 2 016 tonnes d’engrais tous types confondus ;
  • 52 000 fagots de boutures de manioc pour emblaver 200 ha au profit de 423 ménages au niveau de 55 sites dans 7 communs.

Amadou Mahamadou (Zinder)

23 novembre 2017 2017
Source : La Nation

 

Imprimer E-mail

Agriculture