Forfait Albarka

Situation agricole à Zinder/ 3ème décade du mois d’août : des ennemis de cultures présents dans 9 départements

Situation agricole à Zinder/ 3ème décade du mois d’août Des ennemis de cultures présents dans 9 départementsSur le plan pluviométrique, la 3ème  décade du mois d’août est marquée dans la région de Zinder par des pluies faibles à modéré au niveau de la quasi-totalité des postes de la région. Selon les données publiées par le service de l’agriculture de Zinder, à la date du 30 août,  tous les 3.378 villages agricoles ont semé. Le stade phonologique est marqué par au niveau du mil ;  le stade dominant est l’épiaison et le plus avancé est la grenaison ; quant au sorgho, le stade dominant est la montaison. Le niébé, l’arachide, le sésame, le gombo évoluent normalement.
Sur le plan phytosanitaire, la 3ème décade du mois d’Août est marquée par des attaques des ennemis de culture. Ainsi,  dans le département de Magaria,  on signale des attaques des cicadelles sur le mil et le sorgho. Dans la commune de Bandé,  le niébé et l’arachide subissent les assauts de ces mêmes cicadelles. Dans le département de Kantché,  110 hectares sont infectés de chenilles et de piserons. Dans  les communes de Gouré, Bouné et Kellé, on signale des attaques de sautereaux sur 3.900 hectares. Les mêmes sautereaux sont présents dans les champs de mil au stade de montaison, épiaison, au niveau des communes de Tanout et de Wallaléwa. Selon le responsable de la direction régionale de l’agriculture de Zinder, partout des traitements adéquats des superficies infestées sont faits ou sont en cours ;  par exemple dans les 1er et 2ème arrondissements de la ville de Zinder,  les traitements ont couvert 20 hectares avec 20 litres de cyperstar 10EC.


S’agissant de la situation alimentaire, on note une légère variation des prix par rapport à la décade passée. Ils sont en baisse pour la plupart des denrées. Les variations sont de -1,6% pour le mil ; -0,7% pour le sorgho ; +0,7% pour le maïs ; 0,0% pour le riz ; -13,2% pour le niébé ; et -0,2% pour l’arachide. Comparativement à la même période de l’année dernière,  on constate que le prix de cette décade sont en hausse pour toutes ces denrées à l’exception du riz. Mais la disponibilité des denrées sur le marché de la région est globalement moyenne.

Amadou Mahamadou (Zinder)

08 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Agriculture