Forfait Albarka

Agriculture

La mission de pré-évaluation de la campagne Agro-Sylvo Pastorale et Hydraulique au titre de l'Année 2017 entreprise par le Ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République dans la région d'Agadez qui a duré 9 jours a pris fin sous une note de satisfaction. Le ministre Youssouf Barkay a tenu une réunion de synthèse de sa mission le lundi 20 novembre 2017 en présence des autorités locales, des élus, des chefs des services techniques et des responsables des FDS de la région d’Agadez.

Pré-évaluation de la campagne et entretien avec les populations

Sur instruction de SEM Birgi RAFINI, Premier ministre, Chef du gouvernement, la mission conduite par le Ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République dans la région d'Agadez a pour objectif principal de pré-évaluer la situation Agro Sylvo-Pastorale et hydraulique 2017. Aussi il s’agit de s’entretenir avec les populations sur certaines questions d’actualités. Cette pré-évaluation a concerné principalement les domaines du développement rural, mais toutes fois, plusieurs autres points ont été développés par le ministre BARKAY et sa délégation dans chaque chef-lieu des départements visités. Il s’agit notamment du suivi des recommandations des missions précédentes, des questions de sécurité, de gouvernance des collectivités décentralisées, de la vulgarisation du fond d’investissement pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (FISAN), de la sauvegarde des productions et du renforcement des capacités des producteurs et du projet de loi des finances 2018.

Les constats tirés de cette mission

Dans sa synthèse à la fin de sa mission pré-évaluation de la campagne Agro-Sylvo Pastorale et Hydraulique au titre de l'Année 2017, le ministre Youssouf BARKAY souligne : ‘’ On note sur l’ensemble de la région une installation précoce de la pluviométrie, qui par ailleurs est mal repartie dans l’espace et dans le temps. Au plan agricole, au cours de cette campagne, il a été mis en place 84 tonnes de semences de variétés améliorées, 2.506 tonnes d’engrais, 9000 Litres de pesticides, 40.000 Sachets de fongicides et 96 Appareil de traitement phytosanitaire. Sur 10. 489 hectares déclarés infectés par divers ennemis des cultures, 8494 ont été traités avec 2.624 Litres des pesticides soit 81% de couverture. Par ailleurs, la production agricole est globalement bonne dans le département de Tchirozerine, Iferouāne, moyenne à Arlit, passable à Aderbissanet et Ingal. Quant au département de Bilma qui est une spécificité, on note le développement progressif des cultures irriguées. Ainsi 125 villages sont déclarés déficitaires sur les 250 villages agricoles soit 47% pour une population estimé à 72.286 personnes’’.

Poursuivant sa synthèse le ministre Youssouf BARKAY précise ‘’ Au plan pastorale il a été placé un total 3.500 tonnes d’aliments bétails. La campagne de vaccination contre les principales épizooties a concerné un total de 230.596 têtes dont 22.117 Bovins, 204.709 petits ruminants et 3.770 Camelins. La situation sanitaire du cheptel est calme dans l’ensemble, mais la production fourragère n’a pas répondu aux attentes. En effet pour un besoin de 730.342 tonnes, il n’a été enregistré que 466.705 tonnes, soit un déficit de 40%. Cette situation de déficit pourrait être aggravée par la pratique de ramassage de paille de plus en plus courante. Par rapport aux mouvements et aux zones de concentrations des animaux transhumants, le troupeau amorce une descente vers le sud. Il faut aussi noter que le terme de l’échange est en défaveur de l’éleveur dans la plupart des localités’’.

Pour ce qui concerne, la situation au plan environnemental, la synthèse dégage que ‘’ 58.000 plants sont produits et plantés sur une prévision de 100.000, 13 hectare de plantations en bloc sur 1000 prévus. 1.390 hectares de terres sont récupérés et traités sur une prévision de 6.000. 33 Hectares de dunes sont fixés sur 5.000 prévus. 980 km des bandes parafées ont été réalisées sur une prévision de 5.000. 27 hectares d’arbres élagués sur 350. Trois cas de feu de brousse qui ont brulés près de 68 hectares sont à déplorer. D’autre part, il faut noter que la mise en œuvre des activités rémunérées a permis la création de 700 emplois temporaires pour un montant de plus de 353 millions de FCFA. Il a été réalisé trois puits cimentés, 9 stations de pompages pastorales, 5 postes d’eau autonomes et une mini AEP simple, soit 87 équivalents points d’eau modernes. A cela s’ajoute un puits cimenté et trois forages équipés de pompes à motricité humaines réhabilités. S’agissant des chantiers non achevées, 64 équivalents des points d’eau moderne sont en cours et 95 équivalents points d’eau modernes sont en cours de réhabilitation. L’ensemble de ces investissements représente un montant de plus de 1,4 milliards de FCFA au profit de 61.500 personnes supplémentaires et leur cheptel’’.

Parlant du volet assainissement, le ministre BARKAY note ‘’ La mise en œuvre de l’approche assainissement total piloté par la communauté dans 20 villages. Ce programme a touché 3.109 personnes avec la réalisation de 200 latrines familiales et les travaux de constructions de 24 blocs de latrines publics dans les formations sanitaires et les écoles pour un montant d’environs de 37 Millions de FCFA. Pour l’hydraulique urbaine, les travaux de renforcement des capacités d’approvisionnement en eau potable des villes d’Agadez et Arlit pour un montant d’environ de 18 milliards hors taxes ont été réceptionnés. Relativement au volet résilience, 4.130 tonnes de vivres ont été vendus à prix modérés, 2930 tonnes de vivres ont été distribuées gratuitement dans les 15 communes de la région et 300 tonnes de vivres dans le cadre de food for work’’.

Il faut noter que, pour tous ces efforts, les populations de la région d’Agadez ont exprimé leurs vifs remerciements au Président de la République et à son gouvernement. Le ministre chargé des Relations avec les Institutions de la République rassure que toutes les doléances relatives au déficit céréalier et fourrager et la nécessité de la mise en place à temps des intrants agricoles et zootechniques, a l’écoulement des produits maraichers, aux achats locaux aux producteurs, a l’approvisionnement en eau et à la création d’emplois seront examinés par le gouvernement avec la plus grande diligence .

Issoufou Hadan (Agadez)   

23 novembre 2017
Source : La Nation                                 

Imprimer E-mail

Agriculture