Forfaitt-ORANGE-4G

Agriculture

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou a présidé, hier matin à Maradi, la cérémonie d’ouverture des travaux d’un Colloque Scientifique International. Ce colloque qui regroupe une quarantaine de participants pendant trois jours a pour thème, ‘’Système de production de Niébé double usage à l’épreuve des dynamiques Agro écologiques en agriculture familiale : perspectives intégrées à partir des approches participatives et transdisciplinaires au Sahel’’.

Le but de ce colloque est de favoriser des échanges scientifiques entre chercheurs de divers horizons venus à Maradi pour partager les résultats de leurs recherches avec leurs pairs mais aussi avec les organisations des producteurs et les étudiants. Quatre thématiques seront développées au cours de ce colloque international. Il s’agit des ’’Approches intégrées : genre, dynamiques sociales, chaines de valeurs, relation agriculture-élevage et diversité des contextes locaux, méthodes et expériences novatrices de recherche participatives et transdisciplinaires sur le niébé’’ ; Bases génétiques, bases éco physiologiques et sélection variétale pour l’amélioration des traits d’intérêt agronomiques chez le niébé’’ ; ‘’options de gestion agro écologique de la culture du niébé : systèmes de culture, gestion des bios agresseurs, gestion de la fertilité des sols et modélisation’’ et ‘’Diversité et qualité des transformations agroalimentaires et des fourrages à base de niébé’’.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre Yahouza Sadissou a indiqué que cette thématique révèle d’une importance capitale car la recherche agronomique et la recherche tout court sont une priorité du programme de renaissance initié par SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat. Si l’élément moteur du programme de la Renaissance est l’initiative 3N, le succès enregistré par cette initiative, estime le ministre, est en partie grâce au développement de la recherche agronomique. « C’est conscient de l’enjeu autour de la recherche que le gouvernement a décidé de créer un Conseil national de la Recherche Agronomique (CNRA) aujourd’hui fonctionnel » a-t-il dit.

Imprimer E-mail

Agriculture