Agriculture

Riziculture Niger VisiteAliment de base  des populations nigériennes riveraines des zones de production, le riz fait aujourd’hui partie de l’alimentation quotidienne de la grande majorité des Nigériens. Et le Niger dispose des ressources en eau et des espaces, qui une fois mis en valeur et bien exploités, peuvent contribuer à répondre à une bonne partie de la demande en riz du pays. Face aux multiples défis économiques, et à la nécessité de promouvoir la production locale et garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les populations nigériennes particulièrement celles de Niamey accordent, ces dernières années, de plus en plus  un intérêt au riz local. Des points de vente se sont multipliés, l’Etat et ses partenaires ont aussi investi pour renforcer les capacités opérationnelles de l’ONAHA afin d’accompagner les producteurs à travers la dotation en semences améliorées, la réalisation et la réhabilitation des aménagements hydro-agricoles.

Selon le directeur de la Mise en valeur et Analyse Economique de l’Office National des Aménagements Hydro-Agricole (ONAHA) Elhadj Saminou, cet office a été créé pour réaliser et accompagner les aménagements hydro-agricoles ainsi que les organisations paysannes qui les exploitent. Ainsi, l’ONAHA intervient dans le cadre de l’entretien des aménagements et accompagnent les structures paysannes en les organisant et en leur apportant un appui conseil nécessaire pour une meilleure exploitation des aménagements. L’accompagnement que l’ONAHA permet aux organisations d’accroitre la productivité, de maintenir l’accroissement et voire même de l’augmenter. Pour faire cela, il y a un dispositif à mettre en place.  C’est dans ce cadre que la direction en charge de la mise en valeur appuie les producteurs en termes de vulgarisation, d’appui coopératif, de promotion de l’irrigation privée, de gestion de l’eau, et enfin en termes d’analyse économique qui est un outil de décision.

Imprimer E-mail

Agriculture