ACTU AFRICAINE.

lundi, 20 avril 2015 03:30

Xénophobie : l’Afrique réagit

Durban XenophobieJeudi, à Durban en Afrique du Sud, des milliers de personnes ont manifesté contre la xenophobie.

La vague de violences xenophobes en Afrique du Sud, qui a commencé à Durban il y a plusieurs semaines, a scandalisé de nombreux pays d’Afrique.
La plupart des étrangers visés par ces violences sont originaires d’autres pays d’Afrique. En 2008, le pays avait connu une vague similaire de violences xénophobes, avec des attaques et des pillages de magasins tenus par des étrangers.

Gianni Pittella Afrique EUGianni Pittella est président du groupe des Socialistes et Démocrates du Parlement européen. Dès son élection à ce poste, il avait annoncé qu’il souhaitait faire de l’Afrique l’une des priorités de l’action de son groupe. La mission qu’il vient d’emmener en République démocratique du Congo était la première du genre, et sera reconduite annuellement dans d’autres pays africains.


John Jerry RL’ancien Président du Ghana, Jerry Rawlings, s’est attaqué à "l’audace de l’Occident" qui multiplie, selon lui, les ingérences en Afrique.

L’ancien Président ghanéen, Jerry Rawlings, est coutumier des sorties médiatiques anti-impérialistes, à l’image du Président zimbabwéen Robert Mugabe. Il l’a d’ailleurs confirmé dans une interview relayée par le journal ghanéen GhanaWeb.

Filles Chibok 01Voilà 365 jours que les lycéennes de Chibok sont prisonnières du groupe terroriste nigérian Boko Haram. A l’occasion de ce triste anniversaire, un collectif de femmes a lancé le mouvement #365JoursDéja #BringBackOurGirls sur la Toile. La marraine et porte-parole du projet, Marie-Roger Biloa, journaliste et présidente du groupe International Africa, explique à Afrik.com les raisons de cette initiative.

Migrants NaufrageUne embarcation à destination de l'Italie a coulé au large des côtes libyennes. Les premières estimations font état d'au moins 400 morts.
ouvelle tragédie en mer Méditerranée. Une embarcation transportant environ 550 migrants, selon les premières estimations, a coulé au large des côtes libyennes mardi 14 avril.

Nigeria Election BuhariEditorial du « Monde ». Pendant quatre jours de suspense électoral, le Nigeria s’est fait une peur mortelle. Puis, dans un retournement dont le pays le plus peuplé d’Afrique a le secret, une élection présidentielle qui menaçait de se terminer en bain de sang s’est conclue pacifiquement. Rien de plus simple, en apparence : un président sortant a été vaincu dans les urnes.

Muhammadu Buhari Pr 01Il n'y avait encore, au milieu de la nuit du 31 mars au 1er avril, aucune annonce officielle mais déjà une quasi-certitude. Muhammadu Buhari, un général à la retraite âgé de 72 ans, devrait être le prochain président du Nigeria, la première puissance économique d'Afrique, à l'issue d'un scrutin historique conclu par une alternance démocratique et pacifique du pouvoir, un phénomène inédit dans ce pays.

Muhammadu Buhari Pr 1La commission électorale nigériane a annoncé mardi que le succcesseur du président sortant Goodluck Jonathan serait le principal candidat de l'opposition, Muhammadu Buhari. Retour en cinq points sur le parcours de celui qui aura désormais les rênes du plus peuplé des pays d'Afrique entre les mains durant quatre ans.

Ali Idrissa RotabCitoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Ali Idrissa le nigérien, Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre galaxie – non-exhaustive – des leaders de la société civile en Afrique francophone.

 

Certains, à l'image des Sénégalais de "Y'en a marre" ou des Burkinabè du "Balai citoyen", ont déjà une belle notoriété au-delà des frontières de leurs pays. D'autres commencent à se faire un nom ou se battent encore pour la défense de leurs droits dans l'ombre de régimes autoritaires.

Buhari nigeria voteRaté. Abubakar Shekau, le gourou de la secte djihadiste Boko Haram, avait juré le mois dernier via Twitter d'entraver, sinon de couler par le fond, les élections générales de samedi au Nigeria; à commencer bien sûr par la présidentielle. "Ces scrutins -procédé impie à ses yeux- n'auront pas lieu, avait-il éructé, même si nous nous faisons tuer. Allah ne vous le permettra jamais." Dans sa grande sagesse, Il a permis. Certes, les soudards de "BH" ont lancé des raids meurtriers dans les Etats de Gombe, Bauchi et Borno où, à en croire un député du cru, 23 villageois de Buratai furent décapités. 

Page 5 sur 35

Actu africaine