samedi, 26 novembre 2016 00:19

Notre compatriote SEM Abdou Abarry nommé Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Abdou Abarry Desire Kabila Lettres CreanceNotre compatriote SEM Abdou Abarry, a été nommé, en avril 2016, Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo. Il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, S.E.M. Joseph Kabila Kabange, le 12 octobre 2016.

Notre pays vient d’enregistrer encore un important succès diplomatique, à travers la décision de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, de confier à notre compatriote S.E.M. Abdou Abarry, l’importante fonction de Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RDC.

Doctorant en droit de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), S.E.M. Abdou Abarry a occupé d’importantes fonctions au Niger, notamment :

 

Directeur Général chargé des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères,

Directeur général chargé de l’intégration Africaine au ministère de l’Enseignement supérieur, Conseiller à la présidence de la République, chef du protocole d’Etat.

Diplomate de carrière et jouissant d’expériences avérées, SEM Abdou Abarry fut tour à tour :

Conseiller du Niger auprès des Nations-Unis à New York de 1992 à 1997,

Ambassadeur du Niger auprès de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Grèce et de l’Islande.

Représentant permanent du Niger auprès de l’Union Européenne des CIJ, CPJ, de l’OIAC et de l’OMD.

Chef du Bureau de Liaison de l'UA auprès de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja.

Cette nouvelle nomination est un témoignage et la reconnaissance des talents de nos diplomates tant au plan régional qu’international.

Boubacar Guédé

Télécommunications au Niger : Niger Télécoms lance l’Internet 3G TURBO

Abdou Harouna 3G TurboLa compagnie de téléphonie nationale Niger Télécoms entend offrir bientôt la possibilité à ses abonnés de surfer sur la vague Internet révolutionnaire de troisième génération, l’Internet 3G qui fournit l’Internet Haut débit. L’annonce en a solennellement été faite, hier jeudi 16 novembre, par le directeur général M Abdou Harouna lors d’une conférence de presse. Cette annonce tant attendue par les centaines de milliers d’abonnés de la Nigérienne des Télécommunications intervient seulement quelques jours après que la licence 3G lui ait été octroyée par le gouvernement à l’issue du conseil des ministres du 10 novembre. Décidément, M. Abdou Harouna et son staff n’attendaient que cela pour faire passer la potion Internet et GSM de Niger Télécoms, l’opérateur national, à la vitesse supérieure à la grande satisfaction de sa clientèle : aller à l’Internet haut débit baptisé « 3G TURBO ». Dans le point de presse, animé seulement six jours après l’octroi de la licence, le directeur général n’a pas caché sa joie pour l’attribution de cette licence.   Avec ce précieux quitus, Niger télécoms dispose désormais de quoi repartir de plus bel à la conquête du marché nigérien à armes égales avec les autres opérateurs exerçant sur le territoire national. Mais c’est aussi un moyen de consolider les acquis avec sa clientèle impatiente de naviguer en 3G TURBO et pour en acquérir une autre. Conscients que la demande des abonnés est de plus en plus pressante, l’administration de Niger Télécoms et les techniciens n’ont pas attendu la délivrance de la 3G pour commencer à se préparer a dit le directeur général. M Abdou Harouna a annoncé que les équipes sont à pied d’œuvre pour les réglages définitifs, les tests de fonctionnalité et de qualité. Car, d’ores et déjà le réseau 3G TURBO de Niger Télécoms est installé dans tous les chefs-lieux des régions ainsi que la capitale Niamey et les villes d’Arlit et de Birni N’Konni. Tout est fait pour que la 3G soit donc disponible dans toutes ces villes et alentours dès le premier jour de son lancement. Un lancement qui interviendra très bientôt a assuré le Directeur général. Ce réseau aura la meilleure qualité et la même puissance et vitesse partout où il existe. « C’est pourquoi nous avions décidé de lui donner le nom qui lui convient le plus «TURBO » » a tenu à préciser le directeur général. Pour M Abdou Harouna, Niger Télécoms est une entreprise tournée vers l’avenir qui a à cœur d’offrir à sa clientèle le meilleur service Internet.

Lire la suite

Promotion cames 2017 : Notre compatriote Pr Talfi Idrissa Bachir rafle la 2ème place !

Promotion cames 2017 : Notre compatriote Pr Talfi Idrissa Bachir rafle la 2ème place ! Pr Talfi Idrissa Bachir Le vendredi 06 novembre 2017, le ministre camerounais de l’enseignement supérieur, Pr Jacques Fame Ndongon, actuellement président en exerce du conseil africain et Malgache pour l’enseignement supérieur a procédé au lancement du 18° concours d’agrégation CAMES en sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion à l’université de Yaoundé. Cette année, 103 candidats étaient en lice pour l’agrégation. Cette édition a consacré le sacre de notre compatriote Talfi Bachir au grade de professeur agrégé en sciences juridiques, notamment en option droit privé, faisant de lui le premier Nigérien agrégé en droit privé. Mieux il a raflé la 2° place, après un camerounais sur une liste de sept élus. Pour rappel, le professeur Talfi n’est pas à sa première prouesse dans le domaine, d’autant plus que ses qualités intrinsèques, telle que l’amour du travail, la rigueur, le courage lui ont valu respect et considération dans la sous-région, autant savoir de lui, qu’il est un artisan chevronné du droit OHADA, et donc un acteur pour une intégration juridique ré- gionale. Homme soucieux et intègre, Pr Talfi aurait déjà refusé le poste du conseil technique du ministre de la justice afin de se débarquer d’une catégorie d’intellectuels que Planton qualifie de faux intellectuels, cette trempe de personnes qui s’adonnent au trafic des concepts pour servir des intérêts mesquins. Nous sommes les étudiants du tout nouveau professeur agrégé, nous souhaitons bonne chance aux autres candidats, et exprimons toute notre fierté à l’endroit du professeur Talfi et lui souhaitons une très bonne future carrière.
DAN MAGOULI

Talfi Idrissa Bachir 02

15 novembre 2017
Source : L'Actualité

Lire la suite

Grave accident routier : encore, le bus de la STM prend feu ! Quand l’histoire donne raison au ministre Ladan Tchiana

Grave accident routier : encore, le bus de la STM prend feu ! Quand l’histoire donne raison au ministre Ladan TchianaDieu ne dort pas’’ comme le dit un dicton populaire. Il vous souviendra qu’il y a deuxsemaines, un accident de la route provoqué par un Bus de la STM a occasionné plusieurs pertes en vies humaines. Un acte horrible ayant conduit le ministre des transports de l’époque à prendre des mesures de sanction à l’encontre de la société de transport en question. Une manière pour le ministre de bien élucider les causes réelles du tragique accident, et prendreles dispositions qui s’imposent afin de plus assister à ce type de drame. Cependant, comme à l’accoutumée pour ne pas dire conformément à l’identité remarquable des renaissants, la corruption, le favoritisme ont vite fait de prendre le dessus sur l’intérêtgénéral. En effet, après l’arrêté ministériel de suspension des activités de la STM, les grands bonnets (ou enturbannés), les hors la loi comme disent les autres, ont contourné le ministre et débarqué directement au palais présidentiel aux fins d’obtenir réouverture des activités de leursociété. Une sorte de négociation, qui finit par emporter, telle une grosse vague, le ministre des transports. Et voilà que l’histoire donne raison au sieur Ladan Tchiana, car la STM a encore récidivé. Selon nos sources, un bus de la STM aurait pris feu le lundi 13 novembre dernier dans les environs de 11 heures du matin dans une localité située entre la cote d’ivoire et le Burkina voisin. Alors, le nouveau ministre des transports doitêtre vigilant car la STM a la capacité de provoquer chez nous, le limogeage voiremême la démission des ministres.Qu’Allah le tout puissant protège les nigériens contre cette nouvelle oligarchie des Transports-voyageurs joue allègrement avec les vies d’honnêtes citoyens !
DAN MAGOULI

15 novembre 2017
Source : L'Actualité

Lire la suite

Commémoration du 30ème anniversaire du décès du Président Seyni Kounché à Fandou, son village natal : Instants de recueillement et de communion à la mémoire du Général Seyni Kountché

Commémoration du 30ème anniversaire du décès du Président Seyni Kounché à Fandou, son village natal : Instants de recueillement et de communion à la mémoire du Général Seyni KountchéDans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la disparition du Président Seyni Kountché, une Fatiha a été dite à la mémoire de l’illustre disparu. C’était au cours d’une cérémonie organisée, le 10 novembre à Fandou, village natal du disparu. Cette rencontre a rassemblé les représentants des couches sociopolitiques de notre pays. Il y avait entre autre le Haut représentant du Président de la République, M. Seyni Oumarou, des présidents des institutions, des députés, des responsables administratifs et coutumiers de la localité. Ce fut un moment plein d’émotion au cours duquel chacun en ce qui le concerne s’est rappelé de ce que fut ce digne fils du pays et ce qu’il a laissé comme héritage.

Visiblement, l’événement était à la hauteur des attentes des organisateurs. Ce vendredi 10 novembre coïncidant exactement à la 30ème année de la disparition du Président Kountché, beaucoup de Nigériens ont convergé vers Fandou pour rendre un hommage à cet ancien président. Il nous a quitté il y a 30ans, mais les Nigériens se rappellent encore de ce grand homme d’Etat qui a prôné les valeurs comme l’unité, la fraternité, la lutte contre la corruption, etc.

Des qualités résumées ici par cette diversité des d’hommes, de femmes, vieux et jeunes, qui sont venus pour prier Allah afin qu’il accepte l’âme du défunt dans son paradis (Firdous). Puis ils se sont recueillis sur la tombe du défunt. L’occasion a été saisie par le représentant de la famille Kountché pour saluer la présence massive des invités à cette cérémonie. « Il ya de cela 30 ans que le Général Président nous a quitté mais son souvenir reste présent dans nos esprits », a dit M. Issaka Hassan Karanta, avant de saluer tous ceux qui ont fait le déplacement et même ceux qui pour d’autres raisons n’ont pas pu faire le déplacement. « Nos pensées vont vers les absents car dans la communion du cœur et des esprits, ils sont avec nous », a dit Issaka Hassan Karanta.

Lire la suite

L'ONU évacue des réfugiés au Niger

Onu Refugies Niger 01Les Nations unies déclarent avoir évacué de la Libye vers le Niger 25 réfugiés se trouvant dans une situation "très vulnérable".
La plupart des membres du groupe sont des femmes et des enfants venus d'Érythrée, d'Éthiopie et du Soudan.
Leur évacuation vers le Niger est la première opération de ce genre à être menée par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).
Le HCR a promis de prendre en charge les réfugiés évacués au Niger, en attendant que d'autres pays acceptent de les accueillir.
Des demandes d'asile ont été faites, selon l'agence de l'ONU.
Elle exhorte les Etats à accueillir des dizaines de milliers de réfugiés dispersés le long des routes migratoires qui mènent de l'Afrique vers les pays d'Europe.
Les migrants en route vers l'Europe peuvent facilement tomber dans les filets de trafiquants d'êtres humains.
Beaucoup d'entre eux tentent de traverser la Libye, un pays politiquement instable depuis 2011.

12 novembre 2017
Source : http://www.bbc.com/afrique/region-41960632

Lire la suite



23 novembre 2016
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le dimanche, 27 novembre 2016 22:07

Actu africaine