Les nouvelles du Pays


  • Conférence de presse sur le nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017­- 2021) en prélude à la Table ronde de Paris

    Conférence de presse sur le nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017­- 2021) en prélude à la Table ronde de Paris

Wolfgang Schauble AfricaRéunis à Baden-Baden vendredi et samedi, les ministres des Finances du G20, que l'Allemagne préside pour un an, ont accueilli plusieurs de leurs homologues africains. L'occasion pour l'Allemagne de mettre sur les rails son Compact for Africa, un programme de promotion de l'investissement privé en Afrique.

« Révolutionnaire ». C’est par ces mots, rapportés par l’AFP, qu’Amadou Bâ a qualifié la place de l’Afrique dans la dernière réunion des ministres des Finances du G20. Le ministre de l’Économie et des Finances du Sénégal faisait partie des cinq pays africains (avec la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Rwanda et la Tunisie) à avoir été conviés par leurs homologues des 19 économies − auxquelles s’ajoutent des représentants de l’Union européenne − qui représentent 80% du PIB mondial.

Et, en effet, la deuxième des 15 conclusions auxquelles les ministres sont parvenus fait la part belle au continent en s’engageant à « approfondir et élargir la coopération économique et financière avec les pays africains ».

L’agenda 2063 de l’Union africaine

C’est la conséquence directe de l’engagement pris par l’Allemagne lors des débuts de sa présidence tournante du G20 le 1er décembre : faire de l’investissement en Afrique une priorité. D’où à Baden-Baden la mise en orbite diplomatique de son Compact for Africa, sorte de New Deal made in Germany « visant à promouvoir l’investissement privé notamment dans les infrastructures », selon le communiqué de clôture de la rencontre.

L’initiative entend participer à la mise en oeuvre des objectifs de l’agenda 2063, plan développé par l’Union Africaine pour la transformation économique, énergétique, agricole, de l’industrie et des services en Afrique.

Mais passé l’effet d’annonce, peu d’engagements financiers concrets sont venus étoffer la nouvelle initiative, mise à part la Banque mondiale qui a sorti la calculette concernant les engagements qu’elle entend prendre pour l’Afrique au cours des trois prochaines années. Résultat de l’addition : 57 milliards de dollars.

60% des fonds de l’association internationale de développement

L’institution financière internationale a ainsi indiqué que des 75 milliards de dollars qui ont été promis en décembre à l’Association internationale de développement (IDA), sa branche dédiée aux pays pauvres, 45 milliards de dollars iront à l’Afrique. Ils seront alloués à un portfolio de 448 projets en cours de développement dans l’assainissement et la distribution de l’eau potable, dans l’augmentation des capacités électriques, l’amélioration des services de santé etc…

Plusieurs autres institutions de la Banque mondiale seront mises à contribution, a également rappelé son patron Jim Yong Kim, qui mettait le cap sur le Rwanda et la Tanzanie au terme de la rencontre allemande. Ainsi huit milliards de dollars proviendront de l’IFC, sa filiale dédiée à l’investissement dans le secteur privé, dont les engagements totaux atteignent environ 20 milliards de dollars chaque année. Et, enfin, quatre milliards de dollars seront apportés par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird).

Des initiatives qui existent déjà.

« Ce que le G20 Finance propose actuellement sont des investissements privés, sur lesquels il n’a pas la main, et des initiatives qui existent déjà », a réagi l’ONG One, co-fondée par le chanteur irlandais Bono et qui vise par le plaidoyer à mettre fin à l’extrême pauvreté, en particulier en Afrique.

Seule nouveauté : une fenêtre pour l’investissement privé en Afrique (Private sector window, PSW) dont la Banque mondiale a fait l’annonce à Baden-Baden sans toutefois en indiquer l’éventuelle dotation ni les modalités de fonctionnement. L’outil doit compléter l’agence multilatérale de garantie des investissements (Miga), elle aussi membre de la Banque mondiale et qui délivre des garanties aux entreprises investissant en Afrique.
Le prochain G20 doit se tenir à Hambourg, les 7 et 8 juillet.

Par Benjamin Polle @B_Polle
21 mars 2017
Source : http://www.jeuneafrique.com/

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Conférence de presse, en prélude au concert de MALI YARO

YOUNBAN c’est le nom du prochain album de l’artiste MALI YARO qui sera vernis le 9 décembre prochain au palais des congres de Niamey. En prélude à ce ... ...

Niger - Aïcha Macky : "J'ai voulu changer le regard sur l'infertilité"

C'est sa 41e récompense. Cette fois, c'est une étoile, celle de la SCAM (Société civile des auteurs multimédias), qui distingue chaque année les 30 me... ...

Portrait d’artiste : Mali Yaro, l’enfant sacré de Sirki Koira

Né en 1973 à Sirfi Koira, dans le département de Téra, année durant laquelle une bonne partie de l’Afrique de l’ouest a connu une disette, DOULAYE BOU... ...

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c’est ce mélange d’Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce doma... ...

Agadez : le Bianou, l’unité dans la ferveur

Le samedi 30 septembre 2017, Agadez a vibré aux sons, rythmes et danses de la fête de Bianou. Des moments de joie et de communion Une fête religieuseF... ...

In ’Gall : la grande fête annuelle des éleveurs nomades du Niger

L’édition 2017 de la Cure Salée s'ouvre aujourd’hui à In‘Gall. A l'’instar des années antérieures, ce sont des milliers d’éleveurs, venus d’horizons... ...

4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» : Promouvoir le patrimoine culturel à travers la danse

La 4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» a débuté hier après midi à Niamey. La cérémonie officielle d’ouverture de cette ... ...

Le festival de Kazan à l'heure du Niger : Projection du film Zin'naariyâ! de Rahmatou KEÏTA

Pour la première fois, un film Nigérien en compétition au Festival International du Cinéma Musulman de Kazan (Tatarstan - ... ...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son do... ...

Politique

Actu africaine

Tant que l’Afrique restera désunie…

C’est vrai qu’il faut casser le caillou sur lequel on s’est brisé le front en trébuchant. Mais il est plus indiqué de repartir s’enquérir des nouvelle... ...

Sécurité "C'est l'heure pour l'Afrique de se prendre en charge"

Le président sénégalais, hôte du 4ème Forum international sur la paix et la sécurité de Dakar a rendu hommage aux Forces Armées sénégalaise, ici le 1... ...

Forum économique de Malabo : faciliter les échanges commerciaux en Afrique

13% tel est le taux de l’ensemble des activités de commerce sur le continent africain, selon la Commission Economique des Nations-Unies pour l’A... ...

Chômage des jeunes en Afrique : la vraie raison !

Dans son article, Karol Boudreaux, explique d’abord ce qu’elle entend par chômeur (sans emploi, sous employés, secteur informel). Elle décortique ensu... ...

NEPAD : de nouvelles stratégies pour transformer l'agriculture africaine à l'étude

De nouvelles stratégies pour la transformation de l'agriculture sur le continent africain sont en cours d'élaboration par le Nouveau partenariat pour ... ...

Côte d'Ivoire : Après l'inauguration du barrage de Soubré, le tarif de l'électricité va baisser

Le prix de l'électricité va baisser en Côte d'Ivoire. Du moins si l'on suit sa logique et s'en tient au discours prononcé par le président de la Répub... ...

Afrique centrale: la libre circulation des personnes devient une réalité

La Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) a "pris acte" mardi de la ratification fin octobre, par tous les Etats membres, de l... ...

Communiqué final issu de la 4ème Réunion de la Task Force sur le Programme de la monnaie unique de la CEDEAO (2)

Les Etats membres invités à poursuivre les réformes structurelles engagées pour s'affranchir des fluctuations des cours des matières premières et perm... ...

« L’Afrique n’a pas besoin d’aide, un système financier moins cynique lui suffirait »

Echange de dollars contre des dinars au marché noir, à Tunis, en août 2017. Crédits : Zoubeir Souissi/REUTERSPour notre chroniqueur, « l’aide au ... ...