Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

Les nouvelles du Pays


  • Célébration de la Fête de l’Aïd El-Fitr : Dans la communion et la fraternité

    Célébration de la Fête de l’Aïd El-Fitr : Dans la communion et la fraternité


Africa Ceo Forum 2017Réinventer le modèle d’affaires africain. C’est sur ce thème que se sont penché, lundi matin à Genève, les milliardaires Mo Ibrahim et Naguib Sawiris. Pour l’inauguration du 5e Africa CEO Forum, les deux stars africaines étaient entourées de Pierre Guislain, vice-président du secteur privé auprès de la Banque africaine de développement (BAD), ainsi que de Saran Kebet-Koulibaly, vice-présidente de la Société financière internationale, gérant un portefeuille évalué à près de 50 milliards de francs.

Lire aussi: Amir Ben Yahmed: «J’attends des entreprises suisses qu’elles fassent preuve d’audace et d’ambition»

«Un nouveau modèle d’affaires pour l’Afrique? On ne parle pas ici d’une entreprise, mais de 54 pays», s’étrangle Mo Ibrahim, le magnat des télécommunications anglo-soudanais, fondateur de Celtel, une société qu’il a vendue en 2005 pour près de 3,4 milliards de francs. Selon la cheville ouvrière de la Fondation Mo Ibrahim, qui publie chaque année un indice de gouvernance africaine, le dynamisme du continent n’est paralysé que par un seul facteur: la corruption. «La Guerre froide, qui a placé au pouvoir des fous sanguinaires, a été davantage préjudiciable que le colonialisme», lâche-t-il, sous les applaudissements nourris du public de l’Hôtel Intercontinental, pour l’occasion entièrement privatisé.

Un débat animé

Même son de cloche de Naguib Sawiris, membre de la dynastie à la tête d’Orascom, également 460e fortune mondiale selon le magazine Forbes: «L’Afrique n’est pas différente du reste du monde. Mais elle est encore trop souvent dirigée par des mafieux.» D’après le frère aîné du milliardaire égyptien Samih Sawiris, à l’origine du méga projet de complexe touristique d’Andermatt (UR), les cas de fraude institutionnalisée sont en recul, mais la marge de progrès reste importante.

Si un peu moins d’une dizaine d’économies africaines ont connu des taux de croissance supérieurs à 6%, la progression moyenne de l’Afrique est passée de 5,3% entre 2010 et 2014 à 3,4% en 2015. En territoire subsaharien, elle est même tombée à 1,4% l’année dernière. Pire: les économies des deux champions du continent, le Nigeria et l’Afrique du Sud, pesant 32% de ce que produit l’Afrique, sont notoirement sinistrées. «Comme le disait Warren Buffet, c’est quand la mer se retire que l’on voit ceux qui se baignent sans maillot», résume Amir Ben Yahmed, président de l’Africa CEO Forum, manifestation que la Chambre de commerce d’industrie et des services de Genève est allée chercher «avec les dents», dans le but de la pérenniser une année sur deux au bout du Léman.

Démocratiser l’électricité

Pour Saran Kebet-Koulibaly, «outre la bonne gouvernance en Afrique, il faut aussi améliorer la productivité du continent, via notamment les nouvelles technologies». Les quelque 1150 représentants d’entreprises suisses et africaines, ainsi que des chefs d’Etat présents dans la salle de conférences genevoise acquiescent. Et Mo Ibrahim de nuancer: «Le numérique, c’est en effet très à la mode. Mais il faut aussi faire de l’agriculture un secteur «sexy», car 70% de nos emplois en dépendent.» D’après lui, l’Afrique souffre d’un autre déséquilibre tragique. «Le continent regorge de terres arables, mais seul 2% des étudiants optent pour ce champ d’études», assène-t-il.

A en croire Pierre Guislain, régler le problème de sécurité alimentaire ne suffit pas. Il faut aussi offrir l’accès à l’électricité au plus grand nombre. A l’horizon 2050, l’Afrique aura battu les courbes démographiques asiatiques. Pour garder leur pouvoir, les dirigeants africains devront s’atteler à brancher leur population. «Ainsi, le secteur privé du continent pourra se déchaîner. L’Afrique sera alors inarrêtable», conclut-il.

Dejan Nikolic

21 mars 2017
Source : https://www.letemps.ch/

Imprimer E-mail

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Orange Campagne Ramadan 2

Interview

Culture

Séance de salubrité aux Archives nationales : Plaidoyer pour une meilleure préservation de la mémoire collective

A l’initiative du directeur des archives nationales, M. Habou Boukari, une journée de salubrité a été organisé... ...

Le Slam : Une pratique artistique à l’assaut des scènes nigériennes

« Je déclame, tu m’acclames » : tel est le nom donné aux sessions de Slam qu’accueille depuis février der... ...

Vient de paraître : La rationalisation de la dépense publique dans le nouveau droit des marchés publics du Niger et du Sénégal d'Adamou Issoufou

L’étude vise, à travers une approche pluridisciplinaire, à mettre en exergue les liens parfois occultés entre march&... ...

Clôture, samedi dernier, de la 10ème édition du Festival Emergence Arts et Racine à Niamey : Les organisateurs et les participants se félicitent du bo…

La compagnie théâtrale Arène Théâtre a organisé du 24 au 27 mai 2017, la 10ème édition du festiv... ...

Concours de lecture du Coran: le Niger remporte le premier prix sous régional à Abidjan

Le Nigérien Haruna Mamadou a remporté, samedi, à Abidjan le concours sous régional de lecture du Coran, le livre Saint de ... ...

Musique : Le remake nigérien de Purple Rain est un moment magique

« Une histoire révolutionnaire de guitares, de motos, de téléphones portables – et la musique d’une n... ...

Vernissage du film « Solaire made in Africa, l’œuvre du pr Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou : Un documentaire qui met en exergue la probl…

Vendredi dernier, c’est une salle archicomble du Palais des Congrès qui a accueilli le vernissage du film « Solaire made in Africa... ...

« Solare made in Africa» : L’œuvre du Pr ABDOU MOUMOUNI exposée dans un Film

« Le professeur ABDOU MOUMOUNI était en avance sur son temps ». Cette affirmation de l’épouse du cél&... ...

Dans les Kiosques : La Commission africaine des droits de l'homme et des peuples, un livre de Rachidatou Illa Maikassoua

Ce livre procède à un examen minutieux du fonctionnement de la Commission africaine et de la pratique des États contractants. Il ... ...

Actu africaine

Face au fléau du diabète en Afrique, une mobilisation mondiale s’impose d’urgence

L’épidémie de diabète ne cesse de progresser, tout particulièrement en Afrique, sous l. ...

Entretien/Akinwumi Adesina : « C’est l’Afrique qui devrait nourrir le monde, pas l’inverse »

Le directeur de la Banque africaine de développement mise sur l’agriculture et rappelle que le continent po. ...

Afrique : l'Allemagne passe à la vitesse supérieure

Depuis qu'elle a redéfini les contours de sa politique étrangère lors de la conférence sur l. ...

Abondance des startups en Afrique, une solution au chômage des jeunes

Une formidable énergie d’entreprendre s’est emparée du continent africain. Du nord au sud, de . ...

« La jeunesse et la bonne gouvernance doivent être au cœur du partenariat entre le G20 et l’Afrique »

Les deux milliardaires Mo Ibrahim, Aliko Dangote et l’ancien président de la BAD Donald Kaberuka plaident p. ...

G20 : l'Allemagne investit l'Afrique

À la tête de la présidence du G20 pour un an, l'Allemagne ne ménage pas ses efforts pour inve. ...

Agriculture en Afrique : les investissements privés aggravent l'insécurité alimentaire

A l’occasion du G20 Africa Partnership, les 12 et 13 juin 2017 à Berlin, Action contre la Faim, le CCFD-Ter. ...

Entrée du Maroc à la CEDEAO : Le Royaume chérifien franchit la première étape

Le 51ème sommet de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté é. ...

Ces pays africains en passe de remporter le pari du développement

Selon la Banque africaine de développement, 18 pays ont atteint des niveaux « moyens ou élevé. ...