Nigerdiaspora, La Communauté Virtuelle du Nigerhttp://nigerdiaspora.netThu, 31 Jul 2014 07:08:12 +0000Joomla! - Open Source Content Managementfr-frCélébration de la fête de l’Aïd-el fitr à Niamey : Ferveur, communion et tolérancehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/societe/item/67869-celebration-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr-a-niamey-ferveur-communion-et-tolerancehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/societe/item/67869-celebration-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr-a-niamey-ferveur-communion-et-tolerance

Aid el Fitr 2014A l’instar  des autres pays de la Oumma islamique, notre pays a célébré hier, la fête de l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois de Ramadan, dans la joie et l’allégresse.

A Niamey, comme à l’accoutumée, le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou, s’est rendu à la Mosquée des Grandes Prières pour accomplir la traditionnelle prière de la fête de l’Aïd-el fitr. On y notait la présence du président de l’Assemblée Nationale, SE Hama Amadou, du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, de l’ancien Président de la République, M. Tandja Mamadou, des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des membres du gouvernement,  du gouverneur de la région de Niamey, du maire président du Conseil de ville de Niamey, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, ainsi que de plusieurs fidèles musulmans.


Dans sa koutouba, l’Imam de la mosquée des Grandes prières a exhorté les fidèles musulmans à cultiver le pardon et la solidarité. Après la prière une fatiha a été dite pour qu’Allah le Tout Puissant, le Clément, le Miséricordieux protège le Niger et son peuple, et  gratifie notre pays d’un hivernage fécond.


Peu après la prière, le  Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, s’est rendu  au Palais de la Présidence de la République, où il a reçu les vœux  de bonne fête du ramadan de la part de plusieurs personnalités civiles et militaires.  

Laouali Souleymane

29 juillet 2014
Publiéle 29 juillet 2014
Source : Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)SOCIETE.Thu, 31 Jul 2014 04:35:40 +0000
Foire de Libramont (Belgique) : Le Niger présent au rendez-vous mondial du monde ruralhttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/agriculture/item/67868-foire-de-libramont-belgique-le-niger-present-au-rendez-vous-mondial-du-monde-ruralhttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/agriculture/item/67868-foire-de-libramont-belgique-le-niger-present-au-rendez-vous-mondial-du-monde-rural

La foire de Libramont en Belgique est la plus grande foire agricole d'Europe en plein air. Elle reçoit plus de 200.000 visiteurs venus des quatre coins du monde. Cette année, la foire de Libramont est à sa 80ème édition. A cette occasion, le Niger,  a décidé de répondre présent à cet important rendez vous du monde rural.


La présence de notre pays, très appréciée par les organisateurs et les communautés agricoles belge et européenne, a permis de porter la voix du Niger et de communiquer sur son choix de programme agricole : l’Initiative 3N "les Nigériens Nourrissent les Nigériens" du Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou.
La participation du Niger à cette foire qui honore à plus d'un titre notre pays, donne aussi l'occasion d'exalter l'excellence de nos relations de coopération avec la Belgique et l'Union Européenne dans le secteur du développement rural, notamment l’agriculture, l’élevage et l’environnement. Ce qui permet de les  booster davantage.

La participation du Niger à la foire internationale de Libramont suscitera, désormais, plus l'attention des structures de producteurs, des investisseurs et des décideurs agricoles européens et ouvrira, assurément, des nouvelles pistes de partenariats dans ce secteur afin qu'il continue à nourrir nos populations.


La délégation du Niger est composée de trois conseillers techniques du Président de la République dont un Conseiller qui appuie l’Initiative 3N, un conseiller technique de la Cellule Eau, Environnement et Assainissement et un  conseiller technique en Communication.


La foire agricole de Libramont a attiré cette année 215.869 visiteurs sur ses quatre jours traditionnels, ce qui représente une hausse de 2% par rapport à l'année précédente, a-t-on appris auprès de l'organisation.  La fréquentation enregistrée cette année est la deuxième meilleure de l'histoire de Libramont, après le record absolu de 2012 (219.328 visiteurs). En 2013, 211.722 visiteurs avaient déambulé sur le champ de foire ardennais. La prochaine édition de la foire de Libramont se déroulera du 24 au 27 juillet 2015. Comme tous les deux ans, l'événement sera agrémenté de deux journées en forêt (28 et 29 juillet) consacrées aux démonstrations forestières.

Oumarou Moussa

31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)AGRICULTURE.Thu, 31 Jul 2014 04:04:33 +0000
Point de presse du ministre des Enseignements Professionnels et Techniques : Le ministre Chaibou Dan Inna salue le bon déroulement des examens 2014http://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/education/item/67865-point-de-presse-du-ministre-des-enseignements-professionnels-et-techniques-le-ministre-chaibou-dan-inna-salue-le-bon-deroulement-des-examens-2014http://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/education/item/67865-point-de-presse-du-ministre-des-enseignements-professionnels-et-techniques-le-ministre-chaibou-dan-inna-salue-le-bon-deroulement-des-examens-2014

Le ministre des Enseignements professionnels et techniques, M. Chaibou Dan Inna, a animé, mardi dernier, un point de presse relativement à la proclamation des résultats globaux des examens professionnels et techniques à savoir, le Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP) et le Brevet d'Etudes Professionnelles (BEP) session de 2014.

A cette occasion, le ministre s’est félicité de la bonne organisation desdits examens avant de saluer le dévouement du personnel administratif et technique qui a permis le déroulement de ces examens dans la sérénité et la transparence. Le point de presse s’est déroulé en présence de son directeur de cabinet, M. Labo Bouché Abdou et de son staff technique.


Les deux examens sont préparés et organisés par la Direction des Examens, des Concours, de l'Orientation et de la Validation des Acquis Professionnels et Expérientiels. En ce qui concerne, le Certificat d'Aptitude Professionnelle qui est un diplôme obtenu après trois années de formation, les jeunes nigériens sont recrutés à partir des niveaux 5ème et 4ème des collèges d'enseignement général (CEG). Pour ces examens, dix    filières dont deux du domaine     tertiaire sont concernées. Cette année au total on dénombre 377 candidats dont 94 filles. Cet examen a concerné deux établissements publics implantés à Niamey à savoir le Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnels (CFPP) avec sept filières et le CFPT de l’Agence des Musulmans d'Afrique avec Six filières. On note également le CAP Aide Comptable (AC) et Employé de Banque (EB) qui sont des filières enseignées dans les établissements privés d'Agadez, Maradi et Niamey. A l’issue des examens, 234 candidats sont déclarés admis soit un taux de réussite de 64,28% contre 65,24% en 2013.


En ce qui concerne le BEP, l'effectif de la session 2014 est de 2766 candidats contre 2402 en 2013 soit une progression de 15,15%. Cette année, le nombre de candidats enregistrés est de 2766 dont 794 filles. Le taux de réussite est de 52,95% avec 1426 candidats admis dont 268 filles. Malgré ces bons résultats globaux, le ministre Chaibou Dan Inna a affirmé que des disparités importantes existent entre les établissements publics avec de meilleurs résultats et les         établissements privés avec des taux de réussite non satisfaisants. Compte tenu de cette contre      performance constatée au niveau des établissements privés, le   ministre des Enseignements professionnels et techniques annonce que des mesures rigoureuses seront prises pour un contrôle de qualité plus accentué dès la rentrée 2014-2015.


Quant aux examens du BAC qui sont organisés par l'Université à travers le Service des Examens du Bac, les résultats des établissements sous la tutelle du Ministère en charge de la Formation professionnelle (lycées), il convient de souligner qu'en plus des anciens lycées (Maradi et Niamey) quatre autres récemment créés (Agadez ; Diffa ; Doutchi et Téra) ont présenté pour la première fois des candidats après trois années d'existence. M. Chaibou Dan Inna a dit d’une manière générale que les résultats sont très satisfaisants en dépit des conditions de travail encore à améliorer à travers notamment la mise en place des infrastructures ; le renforcement de capacités des formateurs et l’amélioration de la qualité des nouveaux programmes. Au total sur les 935 candidats présentés, 555 sont admis avec un taux de 59.35%.


A la fin de la communication, le ministre Chaibou Dan Inna a assuré qu’en perspective, son département ministériel envisage la création de nouveaux certificats au niveau de la formation dans les Centres de Formation en Développement Communautaire (CFDC) installés au niveau des communes ; la formation par alternance en cours de vulgarisation dans tout le pays. Il faut aussi noter la reconnaissance des compétences des Maîtres d'Apprentissage qui animent ces formations par alternance. Il s'agit surtout de la Validation des Acquis Professionnels. Le ministre Chaibou Dan Inna  a ensuite dit que des passerelles seront également créées entre les différents niveaux de qualification.


Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques a enfin dit que, les examens de la session 2014 au niveau des    établissements sous tutelle se sont bien déroulés dans l'ensemble. Selon lui, aucun cas de fuite de sujet ou de fraude n'a été    constaté. M. Chaibou Dan Inna a appelé les parents à encourager les jeunes à embrasser la formation professionnelle, un domaine qui permet aux diplômés d’acquérir un emploi avant de souligner que déjà plusieurs       entreprises attendent de recruter parmi ces nouveaux diplômés.

 Seini Seydou Zakaria

31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)EDUCATION.Thu, 31 Jul 2014 04:24:07 +0000
Epidémie d'Ebola : L’UE alloue un appui supplémentaire de 2 millions d'Euros pour aider l’Afrique de l'Ouest à faire face à la situationhttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/politique-niger/politique-niger/item/67864-epidemie-d-ebola-l-ue-alloue-un-appui-supplementaire-de-2-millions-d-euros-pour-aider-l-afrique-de-l-ouest-a-faire-face-a-la-situationhttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/politique-niger/politique-niger/item/67864-epidemie-d-ebola-l-ue-alloue-un-appui-supplementaire-de-2-millions-d-euros-pour-aider-l-afrique-de-l-ouest-a-faire-face-a-la-situation

Europe Niger 01.jpgLa Commission européenne alloue un montant supplémentaire de 2 millions d'Euros pour répondre à la pire épidémie d'Ebola jamais enregistrée, indique un communiqué rendu public, hier, par la Commission de l’Union Européenne. Ceci porte à 3,9 millions d'Euros, le total de l'aide de la Commission pour lutter contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l’Ouest.


Citant la Commissaire européenne pour la coopération internationale, l'aide humanitaire et la réponse aux crises, Kristalina Georgieva, le communiqué souligne que "le niveau de propagation reste extrêmement préoccupant et nous devons renforcer notre action avant que beaucoup plus de vies ne soient perdues». «Je tiens à rendre hommage aux travailleurs de la santé qui œuvrent sans relâche pour aider les victimes et éviter que la contagion se poursuive, souvent au péril de leur vie. L'UE a déployé des experts dans les pays touchés pour aider à évaluer la situation et à coordonner avec les autorités. Mais nous avons besoin d'un effort soutenu de la part de la communauté internationale pour aider l'Afrique de l'Ouest face à cette menace", a ajouté Kristalina Georgieva.


Ce financement supplémentaire, précise le communiqué, contribuera à contenir l'épidémie et à assurer les soins de santé immédiats pour les communautés touchées. Le soutien de l’UE sera transmis aux organisations partenaires. Ainsi, poursuit le communiqué « l'OMS fournit des équipements et assiste les ministères de la Santé à travers des conseils, de la coordination et de la surveillance épidémiologique ; Médecins Sans Frontières (MSF) soutient la prise en charge clinique, y compris l'isolement des malades et le soutien psychosocial, et se charge également du suivi des cas suspects ; la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) soutient les sociétés nationales de la Croix-Rouge pour promouvoir la sensibilisation communautaire et des mesures d'hygiène préventives et pour minimiser les risques liés aux enterrements des victimes d'Ebola.


La même source indique que « l'épidémie fait des ravages dans les trois pays touchés, la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone. À ce jour, 1200 cas et 670 décès ont été enregistrés dont de nombreux travailleurs de la santé. Un cas a également été confirmé à Lagos au Nigeria où une personne est décédée le 26 juillet. Des cas suspects sont apparus dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest mais ont donné lieu à des résultats négatifs ».


Le communiqué note que, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il s'agit de la plus importante épidémie en termes de cas, de morts et de couverture géographique. Le risque de propagation du virus vers l’Europe est actuellement faible puisque la plupart des cas se manifestent dans des régions éloignées des pays touchés et que les malades ou les personnes ayant été en contact avec des malades sont encouragés à rester isolé. « Toutefois, le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC) suit la situation de près et a publié plusieurs évaluations rapides des risques fournissant des conseils sur la façon de procéder si des cas suspects devraient être détectés au sein de l'UE. À ce jour, aucun cas n'a été détecté parmi des voyageurs de retour en Europe », assure le communiqué.


La même source rappelle que la Commission européenne a alloué une aide humanitaire en réponse à l’épidémie d’Ebola dès le mois de mars de cette année. « La réponse a déjà été augmentée à deux reprises, en avril et juin. Ces financements ont permis à l'OMS, à MSF et à la FICR de poursuivre et d’étendre leurs actions. La Commission européenne travaille en étroite collaboration avec les États membres de l'UE au sein du comité de sécurité sanitaire afin de les tenir informés des derniers développements et d’assurer la synchronisation des mesures. Un dépliant de conseils aux voyageurs a été approuvé par le comité de sécurité sanitaire et est disponible dans toutes les langues de l'UE. Plusieurs équipes d’experts européens du laboratoire mobile européen (EMlab) pour les maladies infectieuses dangereuses ont été envoyées en Guinée depuis avril pour soutenir le diagnostic du virus de la fièvre hémorragique, l’analyse rapide d'échantillons et la confirmation des cas », conclut le communiqué de l’UE.
 Assane Soumana

31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)POLITIQUE.Thu, 31 Jul 2014 04:21:24 +0000
Dosso : Première session ordinaire du conseil régional pour l’année 2014http://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/politique-niger/politique-niger/item/67862-dosso-premiere-session-ordinaire-du-conseil-regional-pour-l-annee-2014http://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/politique-niger/politique-niger/item/67862-dosso-premiere-session-ordinaire-du-conseil-regional-pour-l-annee-2014

La première session ordinaire du conseil régional de Dosso au titre de l’année 2014  a débuté ses travaux le mercredi 23 juillet dernier au siège du conseil. La cérémonie a été placée sous le haut patronage du président du conseil régional M. Hima Mounkaïla en présence du secrétaire général de la région, M. Yahaya Tankari, du sultan de Dosso, des cadres régionaux et de nombreux invités.

Au cours des travaux, les conseillers régionaux adopterons le procès verbal de la dernière session ordinaire du 25 au 28 février 2014, et présenteront les rapports des travaux des commissions et feront la synthèse des activités intersession. Il sera aussi question au cours des discussions de faire le rapport général sur la situation économique de la région  et de présenter une communication  sur l’élaboration du PDR.


Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des travaux, le président du conseil régional M. Hima Mounkaïla a situé l’importance de cette session qui se tient au moment où l’attention de nos laborieuses populations est tournée vers la recherche de la substance dans les travaux champêtres et la recherche de bons pâturages. Le déroulement de cette campagne a indiqué le président du conseil régional suscite espoir et inquiétude. Les paysans a-t-il dit avaient nourri l’espoir d’une bonne saison des pluies qui s’est installée très tôt mais l’irrégularité dans la répartition des précipitations a fait place à une certaine inquiétude.


C’est pourquoi, M. Hima Mounkaïla a convié les populations de la région à implorer le Tout Puissant pour que la campagne agro-sylvo-pastorale redevienne normale pour leur quiétude et leur bien-être. Parlant du démarrage des grands chantiers dans la région, le président du conseil régional a indiqué que les travaux de construction du chemin de fer Dosso-Niamey, les travaux de la voirie dans la ville de Dosso, la reprise du chantier de construction de la route Bella-Gaya donnent l’espoir d’un regain économique de la région de Dosso.  


Le président du conseil régional a saisi l’opportunité pour réitérer la reconnaissance des populations de la région aux autorités de la 7ème République au premier rang desquels le Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou pour le souci qu’elles ont de faire de Dosso une région économiquement viable.


Auparavant, le secrétaire général de la région de Dosso M. Yahaya Tankari a évoqué le déroulement de la campagne agricole. Après quelques débuts hésitants a-t-il expliqué, la situation de la campagne se normalise, les pluies deviennent plus régulières. Cependant a-t-il fait remarquer, on enregistre des attaques d’insectes floricoles particulièrement dans les départements de Gaya, Dioundiou et Tibiri où des dispositions ont été prises pour contenir les invasions et traiter les superficies infectées.
Abordant la situation de l’insécurité avec notamment la recrudescence du banditisme sur certains axes routiers, le secrétaire général de la région a indiqué que le renforcement de l’autorité de l’Etat, la problématique de l’insécurité au Niger et la consolidation de la paix sont au cœur des politiques mises en place par le pouvoir public depuis plusieurs années.


Tout en précisant que les questions de sécurité constituent la priorité du programme de renaissance du Niger, M. Yahaya Tankari s’est dit convaincu que la construction de notre pays n’est possible sans la culture des valeurs de paix, de tolérance et de solidarité. C’est pourquoi, le secrétaire général de la région a invité les populations à multiplier les prières et à œuvrer sans relâche pour faire une grande place à la sécurité dans le plan de développement régional en cours d’élaboration.  M. Yahaya Tankari a réitéré la disponibilité des autorités à œuvrer aux côtés des populations pour ledéveloppement de la région de Dosso.
Mahamane Amadou ONEP Dosso 

31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)POLITIQUE.Thu, 31 Jul 2014 04:17:25 +0000
Maradi/PALAM Niger : Alphabétisation et Apprentissage contre la pauvretéhttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/education/item/67861-maradi-palam-niger-alphabetisation-et-apprentissage-contre-la-pauvretehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/education/item/67861-maradi-palam-niger-alphabetisation-et-apprentissage-contre-la-pauvrete

Le programme d’alphabétisation et d’apprentissage des métiers pour la lutte contre la pauvreté (PALAM) a été officiellement lancé dans la Région de Maradi, le lundi 20 juillet 2014 dans la salle de réunion de la ville. C’est le Président du conseil Régional de Maradi, M. Paté Balla qui a procédé à l’ouverture de la cérémonie de lancement officielle de cette importante activité.


Dans le discours qu’il a prononcé à cet occasion, le président du Conseil Régional de Maradi M. Paté Balla a, au nom des populations de Maradi,  remercié l’Etat du Niger et la Banque Islamique de développement pour le financement de cette importante initiative, qui sans nul doute, va contribuer selon lui, à réduire la pauvreté chez les femmes et les jeunes de la Région de Maradi.


Ce fut ensuite le tour de M. Harouna Yahaya, coordonnateur du Programme PALAM de prendre la parole pour exposer l’initiative de développement que son institution va mettre en place au profit des jeunes et des femmes de la Région de Maradi. L’objectif principal poursuivi par le programme PALAM a-t-il indiqué,  est de contribuer à la réduction de la pauvreté au sein des populations rurales et féminines en priorité par l’accès à une alphabétisation et à un apprentissage de métiers ainsi que par l’accès aux services de micro finance favorisant l’auto développement.


Dans cette phase pilote, seules deux régions du Niger sont concernées par l’initiative, des régions choisies à dessein, à cause de leurs taux, parmi les plus élevés en matière de pauvreté et d’analphabétisme des femmes en particulier. Sept  communes sont ciblées dans chaque région. Et dans chaque commune, dix (10) villages seront concernés. Au total, dans la région de Maradi, 70 villages seront concernés par cette heureuse initiative.


Dans les différents villages ciblés, le PALAM se donne pour objectifs de renforcer les capacités d’accès à l’éducation alternative des jeunes de 9 à 15 ans ; d’assurer la formation des jeunes et adolescents de 16 à 24 en alphabétisation fonctionnelle et formation professionnelle ainsi que leur accès aux micro crédits ; de fournir à 2000 femmes âgées de 24 à 49 ans sans qualification en alphabétisation fonctionnelle et formation professionnelle ; de favoriser l’accès aux micro finances à 1000 jeunes et adultes et 1000 femmes travailleuses de la Région.


Dans sa phase pratique a précisé M. Harouna Yahaya, le projet sera structuré autour de 5 composantes, elles mêmes structurées autour d’un bouquet d’activités. La composante 1 est intitulée Accès à l’éducation alternative ; la composante  2 :  Alphabétisation et formation professionnelle des jeunes ; la composante 3 : femmes travailleuses ; la composante 4 : Micro finance islamique ; la composante 5 : Appui à l’unité de gestion du programme. Le dispositif de suivi sera assuré par un comité de pilotage présidé par le secrétariat  général du Ministère de l’éducation primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique (MEP/A/PLN/EC).


Au sortir de cette cérémonie, les participants n’ont pas caché leur satisfaction et sont impatients de voir la concrétisation d’une telle initiative en faveur des couches vulnérables de la Région.


El Kaougé Mahamane Lawaly

31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)EDUCATION.Thu, 31 Jul 2014 04:15:28 +0000
Tillabéri : Remise des prix aux lauréats du concours de lecture et de mémorisation du saint coran organisé par la station régionale ORTNhttp://nigerdiaspora.net/culture/item/67860-tillaberi-remise-des-prix-aux-laureats-du-concours-de-lecture-et-de-memorisation-du-saint-coran-organise-par-la-station-regionale-ortnhttp://nigerdiaspora.net/culture/item/67860-tillaberi-remise-des-prix-aux-laureats-du-concours-de-lecture-et-de-memorisation-du-saint-coran-organise-par-la-station-regionale-ortn

Une cérémonie consacrée à la remise des prix aux lauréats du concours de lecture et de mémorisation du saint coran « Musabaka» organisé par la station régionale ORTN s’est déroulée, le jeudi 24 Juillet 2014  à Tillabéri. C’était en présence du gouverneur de la région Hassimiou Diabré et de plusieurs invités.


Ils étaient au nombre de soixante (60), les candidats garçons et filles, de niveaux différents en connaissance du saint coran à prendre part à  cette 11eme  édition du concours de lecture et de mémorisation du saint coran communément appelé «Musabaka» organisée par la  station régionale ORTN de Tillabéri. Cinq (5) jours   durant, ces candidats ont jaugé leur connaissance dans le domaine du saint coran. Dans le mot de bienvenue qu’il a prononcé au cours de cette cérémonie, le responsable de la station régionale ORTN a indiqué l’intérêt qu’accordent les plus hautes autorités de la 7ème République notamment le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou et le Premier ministre, Chef du gouvernement Brigi Rafini à la promotion de l’Islam et au rayonnement de la culture islamique. « Le DG de l’ORTN, M. Loic Crespin et le DSR Sani Abdou, a ajouté Sahabi Bouda, veillent toujours pour que les programmes de la radio et  de la télévision nationale ainsi que les stations régionales accordent à la promotion de l’islam une place de choix. Le responsable de la station a également rappelé tous les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre du programme d’installation des émetteurs radio-télé pour ainsi sortir les populations de certaines localités du calvaire du manque d’information. Il a enfin renouvelé ses remerciements à tous ceux qui d’une manière ou d’une autre ont contribué à la réussite de cette 11ème édition  de «Musabaka».


Intervenant à son tour,  le maire de la commune urbaine de Tillabéri,  Omar Kaboé a salué cette initiative et exprimé toute sa gratitude au responsable de la station et son staff, au comité d’organisation et aux candidats pour le travail abattu en si peu de temps. Omar Kaboé a également relevé, la forte participation des filles chaque année au concours de lecture et de mémorisation du saint coran. Le gouverneur de la région a lui aussi mis cette cérémonie à profit pour louer tous les efforts que fournit la station régionale pour informer, sensibiliser et éduquer les populations dans plusieurs domaines dont celui de la culture islamique.


Mieux a indiqué Hassimiou Diabiri, ce concours de «Musabaka» au-delà de l’aspect compétition,  contribue sans nul doute au rayonnement de l’islam mais aussi et surtout à l’unité  nationale, à la paix et à la cohésion   sociale si chères au Chef de l’Etat   Issoufou Mahamadou. Le gouverneur de la région Hassimiou Diabiri a adressé ses félicitations et ses encouragements à la station régionale et aux candidats et rassuré de l’entière disponibilité des autorités régionales à accompagner la station régionale dans l’accomplissement de sa mission, celle d’informer, de sensibiliser les populations. Les prix sont composés de postes téléviseurs, de corans et autres documents en islam, de pagnes et du sucre. Il y’a aussi des prix d’encouragements. Les lauréats ont été récompensés dans les niveaux suivants : demi, 1, 2 ,4 et 6 Izibi et la lecture du coran entier. Peu avant le début de la cérémonie de remise des prix « Musabaka ».


 Le gouverneur de la région Hassimiou Diabiri en compagnie du 2eme Vice Président du conseil régional, Soumaila Niandé, du Secrétaire Général Adjoint de la région Ari Mani Mamadou, du Préfet du département de Tillabéri Sadou Oumarou et du Maire de la commune urbaine de Tillabéri Omar Kaboé ont visité la  station régionale ORTN où ils ont reçu d’ambles explications sur son fonctionnement par le responsable de la station Sahabi Bouda.  

Zakari MamneORTN/ONEPTillabéri

31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)CULTURE.Thu, 31 Jul 2014 04:12:28 +0000
Fête de Ramadan/marée humaine au Musée National Boubou Hama de Niamey : Environ 35.928 entrées en deux jourshttp://nigerdiaspora.net/culture/item/67859-fete-de-ramadan-maree-humaine-au-musee-national-boubou-hama-de-niamey-environ-35-928-entrees-en-deux-jourshttp://nigerdiaspora.net/culture/item/67859-fete-de-ramadan-maree-humaine-au-musee-national-boubou-hama-de-niamey-environ-35-928-entrees-en-deux-jours

Une fois de plus, la tradition a été respectée. En effet, les jeunes enfants et même les moins jeunes de la capitale et de sa banlieue ont littéralement pris d’assaut le Musée national Boubou Hama de Niamey, principal lieu d’attraction à l’occasion des grandes fêtes. Cette affluence massive en ce haut lieu de culture, d’histoire et d’artisanat, est en fait, le résultat d’une bonne organisation. ‘’L’organisation est parfaite et tout se passe comme prévu à la grande satisfaction de tous’’ a confié Mme Niandou Kadi, chargée de Communication au Musée National Boubou Hama de Niamey. Les enfants en sont particulièrement heureux.


Le constat est réel. Les rues qui mènent aux deux grandes portes du Musée national sont pleines. Un embouteillage monstre règne en ce mardi 29 juillet 2014 correspondant au deuxième jour de la fête de   Ramadan. Les enfants arrivent de tous les quartiers et villages périphériques de Niamey. Certains en véhicules personnels, d’autres en taxis ou mini-bus. Même les ‘’dogon baro’’, ces véhicules de transport de marchandises, en service au marché de Katako, sont mis à contribution. Au niveau des deux grandes portes d’entrée du Musée, l’ambiance est électrique. De loin, on peut percevoir les cris des enfants, impatients de franchir le portail. ‘’On veut rentrer, c’est la fête, il faut accélérer l’entrée’’ entend-t-on, ‘’une forêt de mains’’ levées vers le haut, chacune montrant son ticket d’entrée. Mais en ce jour de fête, il ne suffit pas seulement d’avoir son ticket, il faut surtout réussir à entrer dans l’enceinte du Musée.


Pourtant, ces jeunes filles et garçons sont venus tous pour immortaliser les événements de l’année. Venu en groupes d’amis ou de quartiers, en famille, ils se tiennent les mains et se bousculent pour se faufiler et  avoir une issue. La joie et l’inquiétude se mêlent et se lisent sur les visages. Joie de la fête et d’être dans l’ambiance, inquiétude de ne pas pouvoir accéder au Musée. A l’intérieur du Musée, l’ambiance est déjà à son paroxysme. Les jeunes sont visiblement contents de cette opportunité que leur offre le Musée National pour être en contact avec l’histoire, l’art, la culture et la tradition nationale du Niger, leur pays. Le Musée Boubou Hama est incontestablement un cadre pédagogique offert aux jeunes nigériens de tout âge et de tout statut (scolaires ou déscolarisés).


Pour Mme Niandou Kadi, Chargée de Communication au Musée National Boubou Hama de Niamey, l’objectif est atteint. ‘’C’est une des missions du Musée, la promotion et la valorisation de l’histoire, de l’art, de la culture et la tradition du Niger et de son peuple à travers les différents objets culturels, les monuments, le zoo, etc.’’ dit-elle. Mais en plus de cela, précise-t-elle et pour rendre l’utile à l’agréable l’administration du Musée a créé des lieux de jeux pour enfants. Ainsi, après la visite des différents compartiments du Musée, les jeunes peuvent s’adonner à des jeux. Les enfants ne s’inquiètent de rien, car la sécurité est renforcée aussi bien aux environs, à l’entrée qu’à l’intérieur du musée. La présence des forces de l’ordre (police nationale,  et les Sapeurs pompiers) est en effet visible.


Selon la Chargée de Communication du Musée, les enfants sont en bonne et parfaite sécurité au Musée, car toutes les dispositions sont prises pour garantir cette sécurité tout le temps que durera l’événement. ‘’Aucun problème majeur ne s’est produit. Avec la présence de la sécurité, les enfants sont contents. A chaque occasion, la sécurité des personnes est assurée dans la règle de l’art et avec professionnalisme’’ indique Mme Niandou Kadi. Et les enfants ne cachent pas leur satisfaction. C’est le cas de Rachida Boureima venu du quartier Aéroport. ‘’Je suis satisfaite et contente de ce que j’ai vu au musée’’ dit-elle. Pour leur par Nadia Abdoulaye et Nadira Hama âgées d’environ 10 ans chacune, venues en compagnie de leurs ainés ont dit avoir été édifiées de cette visite au musée. «On a beaucoup appris, car on a vu des animaux, des oiseaux, des objets d’arts » ont-elles confié. Bello Boureima venu de Dan Gao lui, remercie ses parents pour lui avoir accordé l’autorisation d’être avec ses amis au Musée à cette occasion. Déjà, le rendez est pris pour la fête de Tabaski.

Ali Maman (Stagiaire)

 31 juillet 2014
Publié le 31 Juillet
Source :  Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)CULTURE.Thu, 31 Jul 2014 04:10:08 +0000
Célébration de la fête de l’Aïd-el fitr à Niamey : Ferveur, communion et tolérancehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/societe/item/67857-celebration-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr-a-niamey-ferveur-communion-et-tolerancehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/societe/item/67857-celebration-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr-a-niamey-ferveur-communion-et-tolerance

Aid el Fitr 2014A l’instar  des autres pays de la Oumma islamique, notre pays a célébré hier, la fête de l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois de Ramadan, dans la joie et l’allégresse.

A Niamey, comme à l’accoutumée, le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou, s’est rendu à la Mosquée des Grandes Prières pour accomplir la traditionnelle prière de la fête de l’Aïd-el fitr. On y notait la présence du président de l’Assemblée Nationale, SE Hama Amadou, du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, de l’ancien Président de la République, M. Tandja Mamadou, des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des membres du gouvernement,  du gouverneur de la région de Niamey, du maire président du Conseil de ville de Niamey, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, ainsi que de plusieurs fidèles musulmans.


Dans sa koutouba, l’Imam de la mosquée des Grandes prières a exhorté les fidèles musulmans à cultiver le pardon et la solidarité. Après la prière une fatiha a été dite pour qu’Allah le Tout Puissant, le Clément, le Miséricordieux protège le Niger et son peuple, et  gratifie notre pays d’un hivernage fécond.


Peu après la prière, le  Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, s’est rendu  au Palais de la Présidence de la République, où il a reçu les vœux  de bonne fête du ramadan de la part de plusieurs personnalités civiles et militaires.  

Laouali Souleymane

29 juillet 2014
Publiéle 29 juillet 2014
Source : Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)SOCIETE.Wed, 30 Jul 2014 08:44:00 +0000
Célébration de la fête de l’Aïd-el fitr à Niamey : Ferveur, communion et tolérancehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/politique-niger/politique-niger/item/67842-celebration-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr-a-niamey-ferveur-communion-et-tolerancehttp://nigerdiaspora.net/les-infos-du-pays/politique-niger/politique-niger/item/67842-celebration-de-la-fete-de-l-aid-el-fitr-a-niamey-ferveur-communion-et-tolerance

Aid el Fitr 2014A l’instar  des autres pays de la Oumma islamique, notre pays a célébré hier, la fête de l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois de Ramadan, dans la joie et l’allégresse.

A Niamey, comme à l’accoutumée, le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou, s’est rendu à la Mosquée des Grandes Prières pour accomplir la traditionnelle prière de la fête de l’Aïd-el fitr. On y notait la présence du président de l’Assemblée Nationale, SE Hama Amadou, du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, de l’ancien Président de la République, M. Tandja Mamadou, des présidents des institutions de la République, des députés nationaux, des membres du gouvernement,  du gouverneur de la région de Niamey, du maire président du Conseil de ville de Niamey, des représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays, ainsi que de plusieurs fidèles musulmans.


Dans sa koutouba, l’Imam de la mosquée des Grandes prières a exhorté les fidèles musulmans à cultiver le pardon et la solidarité. Après la prière une fatiha a été dite pour qu’Allah le Tout Puissant, le Clément, le Miséricordieux protège le Niger et son peuple, et  gratifie notre pays d’un hivernage fécond.


Peu après la prière, le  Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, s’est rendu  au Palais de la Présidence de la République, où il a reçu les vœux  de bonne fête du ramadan de la part de plusieurs personnalités civiles et militaires.  

Laouali Souleymane

29 juillet 2014
Publiéle 29 juillet 2014
Source : Le Sahel

]]>
boubaged@gmail.com (Nigerdiaspora)POLITIQUE.Tue, 29 Jul 2014 14:06:24 +0000